.Formation Archives – L'atelier du verre Mousseline

Biseautage manuel du verre

biseautage manuel du verre

Bob The beveler.

Ce court reportage très touchant a été réalisé aux Etats-Unis. Cette démarche est né d’un besoin de communiquer sur la disparition du biseautage manuel du verre. C’est ainsi qu’il se pratiquait à la fin du 19ème siècle dans les anciennes miroiteries.

Bob Zatasvasky à 40 belles années d’expériences. Il très probablement est un des derniers verriers aux Etats-unis à pratiquer cet art manuel. Il travaille encore pour l’atelier d’art verrier “Hyland Studio” de Santa Clara en Californie.

 

D’abord, Il faut savoir, que comme je l’ai déjà cité dans un précédent article, le biseautage manuel du verre à été littéralement “atomisé” par le façonnage industriel miroitier. Ensuite, les coûts très élevés des heures de travail nécessaires à la réalisation de ce type de pièce rendent ainsi les conditions de commercialisations plutôt  très difficiles.

 

 

Ce métier appartient au passé c’est ainsi. De plus sa rentabilité d’un point de vue strictement comptable est quasi nulle (en France en tout cas). Néanmoins Il est très important de souligner que Bob Zatasvasky le fait avec sensibilité et coeur. De cette façon, il nous rappelle une question très simple et très actuelle à l’heure ou la notion même de travail est remise en cause par les mutations technologique.

En conclusion:

En fait, qu’est ce qui fait la richesse d’un métier ? Est ce sa valeur en terme de rentabilité financière, ou serait-ce peut-être, autre chose. Des notions, comme sa transmission, ou l’intelligence de la main et du coeur mis au service d’une fabrication soignée qu’elle soit intellectuelle, ou purement manuelle… Quelques parts, quelque-soit le domaine, nous sommes sans doutes tous des artisans. Nous sommes capable d’apporter du soin a ce que nous pouvons fabriquer. Des objets, des oeuvres ou des idées pour les faire perdurer un peu le temps d’une transmission au court de nos courtes vies…

 

Film réalisé et produit par Filmkik .com

Source du lien :  Page Facebook de Dave. A Smith

Bob The Beveler

Vidéo sur le Biseautage manuel du verre

Vitrail & décoration sur verre en 2014

décorateur sur verre et vitrail

Quelques chiffres sur la décoration sur verre…  Il y a 3 branches sectorielles pour les métiers de la décoration sur verre plat contemporain si l’on suit la piste des formations disponibles. Le vitrail, la miroiterie d’art, la décoration sur verre. Au total cela représenterait environ 1200 entreprises, à l’échelle nationale.

Pour les chiffres cela donne :
Pour Le vitrail comprenant également la peinture sur verre, beaucoup d’Ateliers mais de petites tailles, 450 vitraillistes et 80 % de leurs productions liées à la restauration du patrimoine. C’est dû au fait que La France est le pays qui compte la plus grande surface de vitraux au monde avec près de 90 000 M2.

La Miroiterie d’art et le façonnage… 300 entreprises au total… mais le façonnage dit d’art à été littéralement atomisé en France, le terme employé par l’INMA (Institut National des Métiers d’Arts) est bien approprié. Ces opérations ont été externalisées aux profits d’unités de façonnages industriels, si bien que très peu de miroiteries font réellement du façonnage, 15 % tout juste. Mais attention cela peut se comprendre du fait des investissements lourds que peuvent représenter les machines de façonnages et leurs fonctionnements. … Quant au façonnage manuel à l’aide de tourets et autres roues ou lapidaire c’est devenu très très rare…

Pour la Décoration sur verre plat (je précise bien) il y en aurait près de 440 ateliers d’après la base de données du CERFAV (Centre Européen de recherches et formation aux arts verriers ). Regroupant la sérigraphie, le sablage pour le verre à froid et le thermoformage et  fusing pour le verre à chaud. Mais il n’y a pas de différenciation entre artisans, artistes ou industriels et miroitiers. Il est donc difficile d’avoir une vision globale de ces métiers disséminés un peu partout dans le pays. On les retrouve aussi bien en petites unités artisanales qu’en ateliers plus importants à Paris. Pour ce qui est de la sérigraphie et maintenant l’impression numérique sur verre ou en feuilletages, ces techniques gourmandes en moyens technologique, se retrouvent plus intégrées au sein de grands groupes industriels verriers.

Sources:
INMA Institut National des Métiers d’Arts. : http://www.institut-metiersdart.org/metiers-d-art/verre

CERFAV (Centre Européen de recherches et formation aux arts verriers ) http://annuaire.idverre.net/

Illustration: http://verreetsable.fr