. verre étiré Archives – L'atelier du verre Mousseline

Art-déco et sablage sur verre

NDL :  Si je vous dis « vitrail » vous me répondrez cathédrales, Chartres ou Notre Dame bien sûr… Mais si je vous dis verre sablé, sablage sur verre Art-Déco… à moins d’être du métier ou connaisseurs… les réponses sont beaucoup moins claires… Voici donc mon article sur l’âge d’or de la décoration sur verre par sablage dans les années 30… comme toujours, il s’agit d’un résumé,  pour allez plus loin Les sources sont citées en bas de page… Bonne lecture. CF

 

L’Art-Déco

Souvent associé aux années 20, Le mouvement Art-Déco (abréviation d’Art décoratif) est un mouvement artistique qui apparait en fait vers 1910. Sur le principe il s’agit d’une opposition aux formes arrondies naturelles et végétales de l’Art Nouveau auquel il succèdera pleinement après la première guerre mondiale. A noter que le style Art-déco se caractérise par des compositions de formes géométriques ce qui le rend d’autant plus facile à reconnaître.

Luminaire art deco

Dessin original Art déco par Léoplod Van Lierde Graveur sur verre en 1930

Ci dessous des reproductions de vitrages Art-déco.

Réalisation atelier du verre Mousseline

(NDL) : Il ne m’est pas possible d’exposer ici pour le moment les dessins, catalogues, ou photographies originales que j’ai pu collecter. En effet certains droits d’auteurs sont toujours en vigueur actuellement. Ce sont donc quelques reproductions gravées par mon propre atelier qui servent d’illustrations.

Dessin style art-deco

Modèle de décor style Art-déco

Dessin décor luminaire art-deco

Modèle de dessin  Luminaire Art-déco

gravure sur verre art-deco

Panneau de verre Art-déco gravé par sablage

Porte vitree art-deco

Porte sablée Art-déco années 30

panneau art deco gravure au jet de sable

Gravure sur verre Art Déco au jet de sable

givrage sur verre

Verre dépoli effet givré

Le Sablage sur verre

du vent et du sable…

 

1872 la première sableuse

La technique du sablage sur verre trouve son origine avec l’ingénieur Thilghman aux états unis. Vers 1872 il remarqua l’usure du sable projeté par le vent sur de nombreux vitrages d’habitations situées sur les plages le long de la côte Est des Etats-Unis. Partant de ce principe de projection de sable par l’air il inventa alors un appareil qui sera breveté et qui deviendra la première machine de sablage sur verre à vapeur sous pression. Par la suite le principe du sablage sur verre se perfectionnera, notamment avec l’ingénieur Allemand Alfred Gutmann.  Mais ce n’est qu’à la fin des années 1900 avec l’arrivée de l’air comprimé, que les premières utilisations industrielles apparaissent. D’abords pour le traitement des surfaces métalliques (microbillage d’aujourd’hui), puis pour le marquage du verre creux ( gobeleterie)  et enfin, pour la réalisation de gravure sur marbre ou sur verre comme la marmorite, ou l’opale.

L’âge d’or pour le sablage sur verre

Une technique bien adaptée…

La technique de sablage sur verre associée à des pochoirs adhésifs souples arriveront à maturités dans les années 1920 grâce à la demande dûe au mouvement Art-déco. Particulièrement bien adapté aux lignes et formes géométriques qui caractérisent ce style décoratif, il y aura un véritable âge d’or pour le verre sablé et ses techniques de décorations.  Cependant, cela ne concernait pas que le verre plat, mais aussi le verre à chaud, comme le moulage (Lalique…) ou le pressage (Sabino…)  Entre autre…

 

Des vitrages plus épais

le verre étiré 

La fabrication du verre par etirage a Aniche

Les années 30 marquait également l’arrivée de nouveaux procédés de fabrication du verre plat avec notamment l’étirage Fourcault . Ce procédé permettait la fabrication de grand panneaux de verres de fortes épaisseurs en grandes quantités. L’étirage Fourcault à littéralement atomisé le soufflage traditionnel du verre plat au canon qui finira par disparaître en 1939. De grande verrerie de l’époque adoptèrent ce procédé, comme la verrerie d’en Haut à Aniche, la verrerie de Penchot près de Decazeville entre autre… Ces nouveaux produits verriers se révélèrent des surfaces idéales pour le sablage sur verre. Ils ont permis la réalisation de grands ensembles décoratifs pendant toute la pèriode Art-déco.

Une technique contraignante

Un matériel conséquent

Comme on peut le constater ci-dessous, les sableuses d’aujourdhui ne sont pas très différentes de celles utilsées à l’époque.

sableuse a surpression luchaire

Matériel de sablage sur verre dans les années 30

sableuse Sloan pour le sablage sur verre

Sableuse Sloan St-Ouen années 30

sableuse pour la gravure sur verre

Sableuse a surpression en jet libre 2021

Il faut noter que l’utilisation du sable en abrasif pour le sablage sur verre est aujourd’hui interdite ou très contrôlée. Le sable a été remplacé par l’oxyde d’alumine (corindon) qui a la particularité de ne pas se fixer dans le corps humain. La santé est ainsi préservée face aux maladies respiratoires due à l’exposition à la silice. Les filtrages d’air pour les casques, le dépoussiérage ainsi que les améliorations des débits d’air des compresseurs sont bien sûr plus évolués que dans les années 30. Cela dit pour le reste, le travail du sableur en jet libre reste encore auhourd’hui quelque chose de difficile, très physique et très solitaire… NDL . Je reviendrais bientôt la dessus dans un prochain article… affaire à suivre

Casque pour le sablage sur verre

Casque de sablage Sloan St-Ouen 1930

Scaphandre jet libre

Casque de sablage 2021

Pochoirs adhésifs pour la gravure

De la Colle et du papier buvard

A cette époque bien sûr pas encore de vinyl adhésif en rouleaux comme aujourd’hui. La confection de pochoirs adhésifs pour le sablage sur verre était encore quelque chose de très artisanal. D’un coté du papier buvard multicouches, de l’autre de la colle à chaud pour l’enduire. Il s’agissait surtout de ne pas être trop dur, en effet plus une matière est dure plus elle est altérée par le jet de sable sous pression. A l’inverse un pochoir adhésif plus souple résistera mieux à l’impact de l’abrasif qui rebondit sur sa surface. Des fabricants commercialiseront ce type de pochoirs adhésifs jusque dans les années 60-70. La réalisation des décors se faisait en découpe manuelle à l’aide de stylets.

papier colle pochoir de sablage

Papier colle pour le sablage sur verre

pochoir de sablage

Pochoir pour le sablage 1950

Ateliers et Art-déco

C’est à partir de 1925, que l’on trouve dès lors un véritable engouement pour la technique du sablage sur verre. Aussi, plusieurs ateliers de décorations sur verre de l’époque, se spécialisent ou s’adaptent à ce « nouveau » mode de production créatif. On retrouve ainsi le verrier Gerrer de Mulhouse, mais aussi des miroitiers comme Courbu à Bordeaux ou J-Scory à Paris en plaine St-Denis, sans oublier le fabricant d’enseignes Bouvais à Paris également.

Albert gerrer verres a vitres

Glaces et de verres à vitres Albert Gerrer

Miroiterie Courbu 1930 Bordeaux

F. Courbu Bordeaux Années 30

Catalogue de dessin art-deco

Etablissements J Scory Paris 1930

Bouvais enseigne paris

Enseignes BOUVAIS Paris années 30

Gaëtan Jeannin

Ingénieur des arts et métiers

De tous les ateliers actifs pendant le mouvement Art-déco, c’est celui de Gaëtan Jeannin qui se se distinguera. D’abord ingénieur des Arts et métiers, travaillant le vitrail à la suite de l’atelier G-Hubert (1858) situé au 181 avenue Edouard Vaillant à Billancourt, Il développa ensuite un grand nombre de techniques et brevets SDG sur plusieurs types de vitrages de l’époque, comme l’Opaline ou la Marmorite. Il utilisait pour cela un éventail de techniques très large. C’est-à-dire le sablage sur verre en plusieurs grains, ce qui suppose plusieurs cabines de sablages, gravure à l’acide, patines, dorure à la feuille d’or et argenture ou même mise en couleur ou vernissage…

 

Une activité commerciale soutenue

Très actif sur le plan commercial, il n’hésitait pas à faire sa propre promotion dans des revues techniques spécialisées en rédigeant des articles descriptifs et pédagogiques. Comme beaucoup d’autre ateliers de l’époque, il fera appel à des artistes pour la réalisation de dessins de décors appliqué au verre s’intégrant principalement dans l’agencement de magasins, décors de vitrines, enseignes et luminaires.

gaëtan Jeannin Gravure sur verre

Gaëtan Jeannin verrier décorateur

Atelier gaetan Jeannin

Ateliers d’art Gaëtan Jeannin

Et ensuite… ?

Et bien la période Art-déco sera le dernier style décoratif reconnu comme tel, il s’achèvera en 1939. Ensuite après la seconde guerre mondiale quelques ateliers ont perduré. Le sablage sur verre a continué dans quelques miroiteries et est tombé en désuétude s’adaptant mal aux styles des années 50 à 70. On le retrouve néanmoins, dans le grand public, sous la forme de vitrages sablés très simplifiés, fabriqué par les établissements Gerrer pour les meubles Mado.

A quelques exceptions près… Il faudra attendre les années 80 pour que cette technique de décoration du verre ressorte de l’oubli, avec une remise à jour salutaire et contemporaine grâce à l’influence de grands ateliers parisiens… mais ça, c’est une autre histoire…

Liens et Sources

  • Documentations :
  • Archives de l’atelier de gravure sur Verre Léopold Van Lierde.
  • Revues ” le Miroitier de Fance” N°22 et 23 de 1929
  • Revues “Glaces et Verres”  St-Gobain N°1 (1927),  N°2 et N° 6 (1928), N°26 (1932).
  • Photos reproduction des vitrages Art-déco par l’atelier du verre Mousseline.
  • Vidéo sur le sablage sur verre tournée en Mai 2021 à l’atelier du verre Mousseline.

Verre étiré Penchot 1951- 52

Après 1946, la société Saint-Gobain propriétaire de la verrerie de Boisse-Penchot envoie ses experts évaluer l’état du four à Bassin et des machines à verre étiré Fourcault. Ce rapport d’ingénieurs, techniquement trop complexe pour être exposé ici, conclut favorablement. Il note la très bonne conservation du four a bassin et de ses installations. Saint-Gobain reprend alors directement la remise en production de verre étiré sur le site.

 

Le Nombres de machines à verre étiré Fourcault.

A ce sujet les sources sont contradictoires. Certaines en citent 4, d’autres vont jusqu’à 6, Les documents d’archives Saint-Gobain eux n’en citent toujours que 3 d’une largeur utile de 1350 M/M.  En fait il n’y a toujours eu que 3 machines d’étirages pour 3 emplacements autour du puits d’étirage comme c’est visible sur les plans de 1937.

 

Des modifications

Tout d’abord, les modifications les plus importantes portent sur les voies d’accès, avec en 1952 la suppression de la voie étroite de chemin de fer. Ensuite des travaux d’électrification non précisé ont eu lieu. Quand au four à bassin, il semble toujours chauffé au Gazogène.

La dernière campagne de production.

La campagne de fabrication de verre étiré par les 3 machines Fourcault de la verrerie commencera en Juin 1951 pour s’achever un an plus tard en Juin 1952. Ce sera surtout la dernière campagne de fabrication de la verrerie de Boisse-Penchot. En 1953 Saint-Gobain fermera le site pour le démanteler en 1954.

 

Verrerie de Penchot demantellement apres 1954

La dernière campagne

Mois Verre fondu

KG

Verre étiré

KG

Verre étiré Bon *

KG

Production

M2 **

Calcin

% ***

Juin 51 657 407 642 081 597 530 133 214 20.80
Juillet 934 659 865 872 803 981 172 983 21.41
Août 955 837 877 578 772 930 174 761 21.39
Septembre 900 308 829 908 761 128 171 688 20.87
Octobre 931 354 850 115 770 431 170 320 20.80
Novembre 906 925 827 108 765 607 168 797 20.32
Décembre 933 582 850 445 770 891 169 092 20.70
Janvier 52 947 944 868 344 806 399 176 132 20.40
Février 886 298 795 447 724 407 166 975 21.19
Mars 940 014 852 013 791 291 169 777 21.08
Avril 944 033 834 079 753 416 163 339 20.06
Mai 761 109 653 160 609 890 131 481 17.00
Juin 1952. 595 313 574 574 534 071 118 592 19.14
TOTAL 112 294 783 Kg 10 320 724 Kg 9 461 972 Kg 2 087 151 M2

 

* Verre bon: Verre entré bon en Magasin.

**Production exprimée en M2 , soit pour juin 1951, 4,485 kg au M2 , divisé par 2,5 (densité du verre) = épaisseur moyenne produite 1.794 M/M.

***Calcin: Débris de verres recyclés lors de la production et rajoutés aux matières premières de fabrication du verre étiré.

 

Tableau Original Archive ST-Gobain.

Verre étiré par St Gobain à la verrerie de penchot aveyron france

 

Source: Archives ST-Gobain à Blois Septembre 2013.

Remerciements à Mr René DIVERCHY  pour son aide sur les chiffres. Site web: la retro-d-aniche.com