.Miroiterie Archives – L'atelier du verre Mousseline

Verres artistiques Art déco (Mise à jour)

En 1933 Saint-Gobain proposait des verres artistiques extra clair imprimés parce qu’il fallait déjà à l’époque s’inspirer des tendances de styles plus moderne comme l’ Art déco.

 

Pour mémoire voici ce qu’en disait leur plaquette publicitaire de l’époque (Texte presque littéral, librement adapté au passé)

Les Verres artistiques

Tout d’abord les Verres artistiques avaient des dessins directement  inspirés par les tendances modernes du moment (L’art-déco). Ensuite Ils permettaient la réalisation de vitrages s’harmonisant particulièrement avec un ensemble décoratif de haute tenue pour l’époque.

 

Des Vitrages Art déco

Il y a lieu peut-être d’attirer spécialement l’attention sur les verres extra clair. Les modèles Art déco (Arts Décoratifs) et Rénovum étaient utilisés sous forme de bandeaux. Au besoin dans la décoration des devantures ils pouvaient même remplacer la glace gravée au jet de sable, parce que son prix dans certains cas, pouvait-être un obstacle à son application.

(NDL: Il faut savoir que c’est dans la période Art-déco que le décor du verre par sablage connu un âge d’or puisque beaucoup de miroiteries le proposait à des niveaux plus ou moins artistiques. On peut notamment citer l’atelier verrier Gerrer à Mulhouse)

En plus d’être dépolis au sable, certaines parties restaient Claires, ces verres pouvaient aussi être posés dans des feuillures légères, prévues derrière la ou les glaces de devanture : Ainsi, (semble t-il) l’effet obtenu était remarquable et convenait tout à fait dans les installations moyennes.

 

Des teintes extra clair et en couleur.

Pour Les modèles Rénovum et Art déco ils étaient uniquement coulés dans la teinte extra clair. Alors que les verres Grand Flamand, Brillant, Grand Brillant, étaient fournis en extra-clair ou dans les teintes suivantes : jaune, rose, bleue, verte et même rouge, feu et orange.

Ces vitres extra clairs de à 4 à 6 M/M d’épaisseur et de dimensions maxima de 3600 x 1050 M/M étaient fournis dans les types de dessins suivants:

LES MODÈLES Art déco

Ces vitres extra clairs de à 4 à 6 M/M d’épaisseur et de dimensions maxima de 3600 x 1050 M/M étaient fournis dans les types de dessins suivants:

Verres artistiques ancien art déco

Modèle imprimé Art déco

verre imprime extra clair

Verre Grand Flamand

Verre art déco

Verre modèle Rénovum 1

Verre extra clair grand brillant

Imprimé Grand Brillant

Verre renovum art deco

Vitre imprimée Rénovum 2

Verre modele Brillant

Verre imprimé Brillant

Verre sable art deco

Vitrage imprimé N°101

Verre imprimé a facette

Vitrage imprimé Brillant

A propos du Modèle N-101

Ces photos de verres artistiques Art Déco Originaux Modèle 101 proviennent de sources différentes dans la région Puy de Dôme. D’abord des vitrages en fenêtres, ensuite des vitrages en porte d’un meuble Art déco restauré par Nadine BONNARDET Artisan d’art diplômée en peinture sur mobilier:  https://www.couleursdavant.com/.

vitrage art deco 1933

modele de vitre art deco

mobilier art déco en bois

vitre saint gobain art deco

Les Verres Opalescents

Les vitrages opalescents, étaient aussi assimilés aux verres artistiques, et étaient exécutés dans le dessin Grand Océanic. (Voir ci dessous). En plus d’un fond de teinte opale, tamisant la lumière, il présentaient même placés devant une source lumineuse assez vive, les reflets de nacre du plus heureux effet.

Ces verres de 4 à 5 M/M d’épaisseur et dont les dimensions maxima de fabrication sont 2010 x 1050 M/M se fabriquaient dans les teintes blanche, beige et bleutée.

Le poids moyen approximative de ces vitrages étaient de 11,5 Kg par mètres carrés.

Vitrage Opalescent modele oceanic 1933

Grand Océanic

vitre modele oceanic

Modèle Océanic Bleu

verre coule oceanic

Vitrage Océanic Beige

verres imprimés couleur

Océanic Bleu et Beige

En conclusion. Les modèles de verres artistiques extra-clair et de couleur, ainsi que les verres opalescents étaient fabriqués sur le site de la verrerie de “La Longueville” dans le nord de la France. Des verres opalescents semble être toujours fabriqués à l’étranger.

Par contre pour ce qui est du verre artistique imprimé extra clair Art déco, ils semblent avoir disparu en 1939.

 

SOURCES ET REMERCIEMENTS

Tout d’abord , mes remerciements aux Archives ST-Gobain à Blois ainsi qu’à Mr René DIVERCHY  Site web: la retro-d-aniche.com

Ensuite les autres sources : Album des verres coulés par le comptoir général de vente des manufactures de glaces Saint-Gobain.  – Chantereine – Cirey – Montluçon – Aniche. – Boussois – La Longueville – Chalon sur Saône.  15 Avril 1933.

Merci également à Mr G et à Nadine BONNARDET https://www.couleursdavant.com/ Pour leurs aimables contributions photographiques.

couper du verre en 7 étapes

Avant d’essayer de Couper du verre 

Il est important de souligner que le verre à vitre est une matière fragile qui peut occasionner des blessures sérieuses. Il est donc indispensable de se protéger. Pour cela il vous faudra respecter des règles élémentaires.  Ces règles sont les mêmes que celles appliquées dans mon propre atelier pour couper du verre.

  • Prévoyez une trousse de premier soins.
  • Protégez vos mains avec des gants anti-coupures.
  • Mettez des lunettes de sécurités
  • Porter des Manches longues et des pantalons
  • Enfin il vaut mieux éviter la tasse de café sur le plan de travail, les éclats de verres étant plutôt indigestes.

Le matériel Qu’il vous Faut

comment couper du verre

 

 

Voici ce qu’il vous faut pour couper du verre. Notez bien que le matériel décrit ci-dessous est volontairement non professionnel, il est facilement disponible en grandes surface de Bricolage.  En ce qui concerne du matériel plus professionnel, vous trouverez un lien ici.

  • A/ Du pétrole : Le pétrole permet de faciliter la découpe.
  • B/ Des Gants, manches longues et pantalon pour éviter les coupures.
  • C/ Des lunettes de protection pour éviter les éclats de verre au moment de rompre le vitrage.
  • D/ Un coupe verre de vitrier, facile à trouver dans les magasins de bricolages.
  • E/ Un pinceau trempé dans du pétrole.
  • F/ Un feutre pour tracer.
  • G/ Un mètre à ruban pour mesurer.
  • H/ Un tasseau ou une règle en bois.

Couper du verre en Vidéo.

Ce qu’il faut savoir sur ma propre expérience de Maître Artisan , c’est que je recoupe tous mes vitrages une fois terminé, alors que j’ai souvent mis des heures à les fabriquer. Je ne peux donc pas me permettre d’avoir des problèmes au moment de la découpe.

Autant dire que la méthode décrite ci-dessous a été éprouvée maintes et maintes fois. Seul le matériel et le type de vitrage, feuilleté,  dépoli, gravé, clair ou en couleur sont diffèrent.

Comment procéder.

Au préalable je conseille de tremper le coupe verre dans du pétrole quelques heures avant de s’en servir.

Ensuite, il vous faut faire des test sur de petits morceaux avant de vous lancer.

Pour la vidéo je me suis servi de verre d’épaisseur 5 M/M courant. Il faut bien le nettoyer avant de le couper puis le disposer sur de la moquette ou un tissu épais mais jamais sur une surface dure.

 

Couper du verre en 7 étapes

  1. D’abord, bien mesurer la dimension à laquelle vous voulez couper.
  2. Puis, tracer à l’aide du Feutre et du mètre à ruban.
  3. N’oubliez pas de positionner le tasseau en tenant bien compte de l’épaisseur de l’outil (ici 2 M/M) pour le décaler sur le tracé.
  4. Ensuite passez du pétrole le long de la règle avec le pinceau.
  5. Coupez alors sans trop appuyer. C’est juste une question d’entraînement pour trouver la bonne pression. Le son doit être clair et le trait de coupe fin sans éclats.
  6. Détonner en tapotant toujours sous la sortie de coupe. Normalement vous devriez voir un petit éclat dans la coupe.
  7. Positionner le manche de l’outil. 
  8. Enfin, rompez le verre en appuyant des deux côtés simultanément.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire

erreur de coupe du verre

  • Surtout si votre trait de coupe est de couleur blanche n’insistez pas et recommencez. (voir ci dessus)
  • Posez votre vitrage sur une surface trop dure.
  • N’utilisez pas de règle en métal, a cause du risque de rayures.
  • Ne pas couper un vitrage trop grand pour commencer…
  • N’oubliez pas de vous protéger ! 
  • Laisser son sandwich ou son café sur le plan de travail.
  • N’utilisez pas  autre chose que du pétrole.
  • N‘assassiner pas votre vitrage en tenant votre coupe verre comme un poignard !
  • On ne passe l’outil qu’une seule fois, ce n’est pas du carrelage !
  • Ne taper pas trop fort pour détonner votre coupe.
  • Si votre verre résiste au moment de rompre, n’insistez pas ! et recommencer la coupe à coté ou en dessous.

 

Couper du verre en  Conclusion

Voilà ce qu’il vous faut appliquer pour réaliser votre découpe de verre dans de bonnes conditions. J’ai essayé d’être très simple dans les explications et J’espère que ce post vous sera utile en vous évitant bien des erreurs.

Contact: C. Fournié Maître artisan Verrier.

Machine à Jet de sable 1910

Légende ou fait réel…  Voici l’introduction d’un catalogue ancien de présentation des machines de gravures à Jet de Sable de l’ingénieur Alfred Gutmann en Allemagne après 1910.  (Texte littéral)

 

Jet de sable et décoration du verre

“Ce procédé, qui donne des résultats si remarquables, a été découvert par un américain il y a une vingtaine d’années.

La découverte, comme tant d’autres, est due au hasard. Un colon s’était construit une maison dans les prairies du Sud-Ouest, à un endroit oh le terrain était sablonneux.   L’habitation étant exposée à des vents extrêmement violents qui régnaient dans la contrée. Le colon remarqua avec surprise qu’en très peu de temps les vitres de sa maison devenaient mates au point de rendre la vue à travers elles absolument impossible. Ayant remplacé ces vitres par d’autres, celles-ci subirent bientôt le même sort. Le propriétaire attribua ce résultat à l’action des grains de sable projetés avec force par le vent contre le verre.

invention du sablage

Ayant consulté un ingénieur* de passage dans la contrée, celui-ci lui conseilla de protéger les vitres au moyen d’un treillage fin en métal. A une seconde visite, l’ingénieur* constata que le dessin du treillage se trouvait très nettement et très exactement reproduit sur le verre. Cela lui suggéra l’idée de construire un appareil basé sur l’action du sable projeté avec une grande force par une force motrice quelconque, et pouvant servir à décorer toutes espèces d’objets en verre. Les résultats obtenus, comme par exemple la décoration en une demie minute de temps et en des dessins des plus compliqués sur des globes en verre, étonna tous les hommes du métier.

(NDL En fait l’ingénieur en question serait Mr Thilgman inventeur de l’abrasion mécanique par jet de sable)

Alfred GUTMANN

Hambourg – 1885

La société Gutmann fut fondée en 1885 dans ce qui est à présent le quartier de l’Altona Ottensen sur la rive droite de l’Elbe à Hambourg. 

le procédé d’abrasion mécanique par jet de sable et vapeur fut inventé en 1870 par le physicien B-C Tilghman à Philadelphie au Etats-unis. L’invention fut repérée par Alfred Gutmann qui voyait là une innovation majeure pour l’industrie.. Dès 1893 cet ingénieur Allemand déposa plusieurs brevets de machines à jet de sable soit à vapeur soit à air comprimé destinées à diverses applications pour la pierre, le métal et bien sûr le verre.

 

Entete lettre alfred Gutmann

Les usines Alfred Gutmann en 1930

Alfred Gutmann OTTENSEN

Machines de sablage pour le verre

Machine à  jet de sable N°1

Machine a jet de sable 1910

sableuse pour le marquage 1910

 

Cette machine à  jet de sable portative servait uniquement à la gravure de marques de fabriques (Logos). Elle marquait aussi bien les bouteilles que les cylindres et ustensiles en verre, faïence ou porcelaine. La taille du marquage ne dépassait  pas les 35 M/M. Un seul homme suffisait pour son fonctionnement et son rendement atteignait les 300 à 500 Gravures à l’heure.

Appareil à jet de sable N°2

Machine a jet de sable 1910

Sableuse a Manchon en 1910

 

Conscient que ses machines de gravures par jet de sable étaient plutôt destinées à la grande industrie, Alfred Gutmann proposait aussi des machines plus petites. Elles étaient surtout  destinées aux artisans dans le but de les soutenir pour concurrencer les gros fabricants. La machine à jet de sable N°2 avait été conçue à cet effet. Elle était destinée au travaux de gravures et matages (verre dépoli) de verres à vitres sur mesures.

L’appareil peu coûteux était très simple à utiliser. Le sablage se faisait par dessous,  la plaque de verre positionnée à plat sur un jet de sable à la verticale dans une cabine à manchon (passage des mains) et commande au pied. Le rendement était de 5M2 par Heure pour le matage (dépolissage) et 0,6 M2 à l’heure pour la gravure de verre dit “doublé” (plaqué en couleur).

Machine à jet de sable perfectionnée N° 4 et N° 30 et 31 (air comprimé)

 

ancienne sableuse a vapeur

Appareil à jet de sable à vapeur

 

La  machine à jet de sable N°4 était destinée à la production de dessins et ornements en mat sur des matières très dures :

  • D’abord les pierres naturelles ou artificielles, le marbre, le granit, la syénite.
  • Ensuite le verre à vitre, le verre creux, la gobeleterie et la marmorite.
  • Enfin tous les métaux, certains caoutchoucs durcis, et l’ivoire.
  • La machine sert également à user les couches de couleurs du verre doublé ou plaqué. (voir verre diamanté) ainsi qu’au perçage.

 

Mais la particularité de cette sableuse est surtout l’utilisation directe de de la vapeur sous pression de 3 à 4 bars plutôt que de l’air compressé. Au départ l’utilisation de la vapeur pose pas mal de problèmes de température et d’humidité. Alfred Gutmann à résolu ces problèmes par un dispositif ingénieux d’adjonction d’air froid entraînant poussière et vapeur. Comme pour la machine N° 30 le travail se fait à plat par une seule personne.

 

La machine N° 30 est similaire mais fonctionne par air comprimé.

ancienne machine de gravure sur verre

 

 

 

La N° 31 version à jet libre et mobile de la N°30

machine a jet de sable libre en 1910

 

 

La plume à graver le verre

petite sableuse à graver le verre

Plume à graver le verre 1910

 

Cette petite machine a jet de sable ou Plume était recommandée pour des pressions d’utilisation inférieure à 1 Bar. Conçue pour être utilisée à main levée, ce petit crayon à jet de sable servait à la correction des imperfections de gravure sur verre sablée ou maté par acide.

 

NDL: Un appareil très similaire existe toujours aujourd’hui, voir le lien : https://www.paascheairbrush.com/product/aecr/

Le mousselinage du verre

NDL:  Le terme mousselinage du verre se retrouve dans plusieurs documents commerciaux entre 1910 et 1935. Saint-gobain en parle dans ses catalogues de produits spéciaux en 1933. On trouve également ce terme dans un catalogue de la société du verre étiré de 1912. Mais la première trace écrite découverte se trouve dans un article sur les procédés de sablage de la revue La Nature” N° 1309 de 1902. A l’heure actuelle j’ignore totalement à quoi peut ressembler un verre mousseline sablé de l’époque. Ni par l’aspect de surface ni à quel type de décor mousseline cela correspond.  Le fait est qu’en 1910 une machine de sablage avait été conçue pour cela.

 

Machine a jet de sable pour le mousselinage du verre.

 

mousselinage du verre jet de sable 1910

Mousselinage du verre et sa Machine à jet de sable

 

Cette machine de grande taille bénéficie d’une invention breveté sous le numéro 85811 (allemagne) concernant le désablage de l’air dans un aspirateur pour séparer la poussière, l’abrasif et l’air. La machine fonctionne avec un jet de sable vertical sous lequel circule le verre à vitre à l’aide d’une table équipée de rouleaux d’entraînement en caoutchoucs. Le résultat est un sablage très fin très proche de l’aspect du verre dépoli par acide.

 

Le rendement donné  est de de 27 à 45 M2 (ou Mètre linéaire ?) par Heure !!! puissance nécessaire de 8 à 12 CV pour des largeurs de vitrages allant de 750 à 1250 M/M suivant les modèles. La mise en oeuvre se fait par je cite : une ouvrière ! (nous sommes en 1910…)

 

Les Pochoirs de sablage

A noter que le constructeur Alfred  Gutmann propose gratuitement une formation pour la réalisation des pochoirs destinés à la décoration par jet de sable. La méthode est similaire à celle du procédé Picard et Cie déjà décrit précédemment. Cela consistait à graver ou photograver d’abord une plaque de métal par acide, pour réaliser une matrice. Ensuite on recouvrait le tout d’un mélange liquide épais de bitume de judée et de caoutchouc. Enfin comme pour un tampon on posait une feuille de papier de soie qui servait de transfert d’application sur le verre.

Installation de sablage à jet libre en 1910

casque ancien de protection pour le sablage

On parle d’installation à jet libre lorsque l’opérateur est libre de ses mouvements pour guider le jet de sable à l’aide d’un tuyau et d’une buse de sortie de l’abrasif. L’intérêt est de ne pas être limité par la taille des vitrages à graver. L’usage d’une telle sableuse dans un lieu clôt nécessite au moins un casque de protection. Alimenté par air le casque évite d’abord l’absorption des matières nocives en suspension dans l’air. Ensuite il protège les retours des projections d’abrasifs dans les yeux et sur le visage grâce à une visière interchangeable.

 

Plan installation de sableuse 1910

Installation de sablage en 1910 : A: Compresseur, B: Réservoir d’air, C: Sableuse, D: tuyaux du jet libre, E: Table de travail, F: Tuyau d’alimentation en air, I: Conduite d’eau pour le refroidissement, H: Transmission.

Liens et Sources

 

Le mousselinage du verre:

Machines de Sablage:

  • Catalogue original d’Alfred Gutmann 1910 et 1930.