.Technique et verre

couper du verre en 7 étapes

Avant d’essayer de Couper du verre 

Il est important de souligner que le verre à vitre est une matière fragile qui peut occasionner des blessures sérieuses. Il est donc indispensable de se protéger. Pour cela il vous faudra respecter des règles élémentaires.  Ces règles sont les mêmes que celles appliquées dans mon propre atelier pour couper du verre.

  • Prévoyez une trousse de premier soins.
  • Protégez vos mains avec des gants anti-coupures.
  • Mettez des lunettes de sécurités
  • Porter des Manches longues et des pantalons
  • Enfin il vaut mieux éviter la tasse de café sur le plan de travail, les éclats de verres étant plutôt indigestes.

Le matériel Qu’il vous Faut

comment couper du verre

 

 

Voici ce qu’il vous faut pour couper du verre. Notez bien que le matériel décrit ci-dessous est volontairement non professionnel, il est facilement disponible en grandes surface de Bricolage.  En ce qui concerne du matériel plus professionnel, vous trouverez un lien ici.

  • A/ Du pétrole : Le pétrole permet de faciliter la découpe.
  • B/ Des Gants, manches longues et pantalon pour éviter les coupures.
  • C/ Des lunettes de protection pour éviter les éclats de verre au moment de rompre le vitrage.
  • D/ Un coupe verre de vitrier, facile à trouver dans les magasins de bricolages.
  • E/ Un pinceau trempé dans du pétrole.
  • F/ Un feutre pour tracer.
  • G/ Un mètre à ruban pour mesurer.
  • H/ Un tasseau ou une règle en bois.

Couper du verre en Vidéo.

Ce qu’il faut savoir sur ma propre expérience de Maître Artisan , c’est que je recoupe tous mes vitrages une fois terminé, alors que j’ai souvent mis des heures à les fabriquer. Je ne peux donc pas me permettre d’avoir des problèmes au moment de la découpe.

Autant dire que la méthode décrite ci-dessous a été éprouvée maintes et maintes fois. Seul le matériel et le type de vitrage, feuilleté,  dépoli, gravé, clair ou en couleur sont diffèrent.

Comment procéder.

Au préalable je conseille de tremper le coupe verre dans du pétrole quelques heures avant de s’en servir.

Ensuite, il vous faut faire des test sur de petits morceaux avant de vous lancer.

Pour la vidéo je me suis servi de verre d’épaisseur 5 M/M courant. Il faut bien le nettoyer avant de le couper puis le disposer sur de la moquette ou un tissu épais mais jamais sur une surface dure.

 

7  Etapes pour bien couper du verre.

  1. D’abord, bien mesurer la dimension à laquelle vous voulez couper.
  2. Puis, tracer à l’aide du Feutre et du mètre à ruban.
  3. N’oubliez pas de positionner le tasseau en tenant bien compte de l’épaisseur de l’outil (ici 2 M/M) pour le décaler sur le tracé.
  4. Ensuite passez du pétrole le long de la règle avec le pinceau.
  5. Coupez alors sans trop appuyer. C’est juste une question d’entraînement pour trouver la bonne pression. Le son doit être clair et le trait de coupe fin sans éclats.
  6. Détonner en tapotant toujours sous la sortie de coupe. Normalement vous devriez voir un petit éclat dans la coupe.
  7. Positionner le manche de l’outil. 
  8. Enfin, rompez le verre en appuyant des deux côtés simultanément.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire

erreur de coupe du verre

  • Surtout si votre trait de coupe est de couleur blanche n’insistez pas et recommencez. (voir ci dessus)
  • Posez votre vitrage sur une surface dure.
  • N’utilisez pas de règle en métal, a cause du risque de rayures.
  • Ne couper un vitrage trop grand pour commencer…
  • N’oubliez de vous protéger ! 
  • Laisser son sandwich ou son café sur le plan de travail.
  • N’utilisez pas  autre chose que du pétrole.
  • N‘assassiner pas votre vitrage en tenant votre coupe verre comme un poignard !
  • On ne passe l’outil qu’une seule fois, ce n’est pas du carrelage !
  • Ne taper pas trop fort pour détonner votre coupe.
  • Si votre verre résiste au moment de rompre, n’insistez pas ! et recommencer la coupe à coté ou en dessous.

 

Couper du verre en  Conclusion

Voilà ce qu’il vous faut appliquer pour réaliser votre découpe de verre dans de bonnes conditions. J’ai essayé d’être très simple dans les explications et J’espère que ce post vous sera utile en vous évitant bien des erreurs.

Contact: C. Fournié Maître artisan Verrier.

Verre imprimé Chauny et Cirey

En image ci-dessous, un verre imprimé coulé par la compagnie Saint Gobain Chauny et Cirey à partir de 1892. Ces verres imprimés à chaud furent notamment fabriqués à la Glacerie de Chauny dans le département de l’AISNE. Ces verres à vitres étaient brevetés SGDG (Sans Garantie Du Gouvernement ).  Pour la photo ci dessous, il s’agit d’un “Verre imprimé filigrané N°21référencé dès 1908 dans le catalogue du Miroitier CODONI à Paris.

 

Verre imprimé en relief transparent

Verre imprimé en relief N°21 1908

 

Le verre imprimé et le verre Mousseline.

Comme bien souvent dans l’histoire de l’industrie, les nouveaux procédés font disparaître les plus anciens les rendant ainsi obsolètes sur le plan technique et commercial. Le verre mousseline a été le premier vitrage occultant décoratif produit en masse à partir du milieu du 19ème siècle. Son procédé de fabrication par émaillage a chaud était lié à la fabrication du verre à vitre par soufflage au canon. Le verre imprimé lui était réalisé par coulée à plat et laminage par rouleaux de fontes. Ces vitres à motifs en relief laissaient passer plus de lumière que les verres mousselines tout en cachant la vue. De plus, elles étaient bien plus grandes tout en étant plus résistantes. Elles pouvaient aussi être colorées soit dans la masse, soit avec des émaux de couleurs dans des ateliers fabricants de vitraux

Le verre Mousseline finira par disparaître en même temps que le soufflage de verre à vitre remplacé par l’étirage Fourcault à partir de 1920. Le verre Mousseline perdurera quelques temps en fabrication à froid par sablage appelé mousselinage du verre avant de disparaître totalement.  Quand au verre imprimé il disparaîtra aussi mais seulement à partir des années 60 remplacé par le procédé de fabrication “Float” en usage aujourd’hui.

A l’heure actuelle, les vitrages imprimés ne peuvent se trouver que dans des portes anciennes vitrées et autres recyclages de menuiseries d’époque. Ils ne sont plus produits aujourd’hui.

 

La coulée Chance 1885 à 1890.

L’idée de donner des textures au verre plat est bien antérieure  à 1892. Un des premiers vitrage texturé à été le verre nommé “Cathédrale“.  D’abord coulé sur une table en fonte, un rouleau le laminait ensuite pour obtenir une glace mince. Une fois le verre raffermi a un temps donné, il était alors redressé à la verticale pour être recuit dans des carcaises (Four de recuisson lente). Une fois refroidi le verre se retrouvait translucide et déformé en surface irrégulière.  Pour le verre imprimé,  l’idée du maître de Verrerie William Edward Chance à Birmingham était de couler du verre en fusion entre des rouleaux pour le laminer sur le dessus et le dessous simultanément. Ainsi le vitrage laminé était poli sur le dessous, ce qui était très novateur pour l’époque. Saint-Gobain obtint en 1892 l’exclusivité pour la France de ce procédé au moins jusqu’en 1914.

Ancienne machine d'impression sur verre

Machine a imprimer le verre a relief en 1928

 

Pochage du verre

Pochage du verre en fusion 1928

 

La glacerie de Chauny en Bref.

Au départ le site Chauny n’est qu’un entrepôt à l’ouest de Saint-Gobain. La Compagnie y stockait d’une part ses matières premières nécessaires à la fabrication des glaces. D’une part le sable, la soude, et des terres réfractaires et d’autre part, ses expéditions de glaces brutes vers Paris. En Février 1795 le site s’agrandit avec l’acquisition des Grands Moulins de Chauny. Des machines à polir les glaces y seront installées par l’ingénieux charpentier Brancourt. En 1806 autres acquisitions avec les moulins de la Croix Saint-Claude pour de nouveaux ateliers de doucissages des glaces brutes. En 1823 l’usine de fabrication de Soude située à la verrerie de Charles-Fontaines dans la forêt de St-Gobain, fut transférée à Chauny.

 

Presentoir ancien vitrage chauny et cirey

Presentoir St-Gobain Chauny et Cirey

 

Par la suite tous les appareils de doucissages furent remplacés par des appareils à tables circulaires nommés « Plateformes ». Ces “tables” pouvaient atteindre un diamètre de 10 Mètres. En 1914 les usines de Saint-Gobain et Chauny étaient capable de couler et travailler plus de 270 000 Mètres carrés de glaces, y compris les vitrages spéciaux. On entend par “vitrages spéciaux” le verre imprimé à motif, les verres striés, cathédrale, armé, ou prismatique ainsi que les dalles de verres coulés pour le sol. A noter également une production de verres moulés pour l’automobile, les projecteurs ou les télescopes.

 

Une destruction pendant la grande Guerre de 1914.

Comme beaucoup de sites industriels du Nord de la France l’usine de Chauny fut complètement détruite par l’ennemi. Après la guerre le site ne fut pas reconstruit. Son industrie de production des glaces fut reprise sur le site de Chantereine sur le territoire de Thourotte dans le département de l’OISE.

 

 

Chauny et Cirey.

La dénomination Chauny et Cirey vient de la fusion entre la compagnie de Saint-Quirin Incluant les glaceries de Cirey (Meurthe et Moselle) et Mannheim (Allemagne) avec celles de Saint-Gobain et Chauny. La société anonyme « Manufactures des Glaces et Produits chimiques de Saint-Gobain, Chauny et Cirey » naît officiellement le 11 Juin 1855*.

 

Manufactures des glaces et produits chimiques Saint-Gobain, Chauny & Cirey

Action de la Manufactures des glaces et produits chimiques Saint-Gobain, Chauny & Cirey

Verrerie de Chauny 1911

La glacerie de Chauny en 1911

Verrerie de Cirey Meurthe et Moselle

Etang de la glacerie de Cirey en Meurthe et Moselle.

Catalogue de 1923 (Extrait)

 

Quelques chiffres sur la production vers 1923 :

  • 1 400 000 Mètres carrés de verre coulé et armés.
  • 1800 Tonnes de verres moulés ordinaire.
  • 540 tonnes de moulages en verre extra-clair…

 

Catalogue 1923 Chauny et Cirey

Catalogue ancien verres coules St Gobain Chauny & Cirey.

Dessin Verre a vitre ancien en relief

Modèle de Verre imprimé a relief .

Ancien motif de vitrage en relief

Vitrage gravé en relief à chaud.

Verre imprimé ancien Guimard

Modèle de vitrage ancien N° 18.

Figured rolled glass 1923

French Figured Rolled Glass 1923.

Vitrage français 1923

Vidrio impreso France 1923.

Decor de verre en relief ancien

Chauny et Cirey vitres imprimées en relief.

verre en forme de cul de bouteille

verre fond de bouteille

 

Pour en savoir plus visitez la page : Inventaire /verre à relief

 

Sources :

Sources photos :

  • Ma Collection personnelle à l’Atelier
  • La Revue Verre et Glace N° 7 1928
  • Le Catalogue Original Chauny et Cirey 1923
  • Le site du cercle  Guimard

Autre Sources: 

Glaces et Verres à vitres Albert Gerrer

Fondée en 1869 à Mulhouse cette manufacture de transformations de Glaces et verres à vitres s’est fait d’abord fait connaître dans les années 1920 – 30 pendant la période Art Déco. Par la suite elle a continué ses activités après 1950. Elle est bien connue des collectionneurs pour sa production de glaces et verres à vitres sablés pour l’ameublement, et surtout pour ses productions d’enseignes et objets publicitaires en verre sérigraphié.

 

La Manufacture  Albert Gerrer dans les années 20.

Domiciliés  au 132 de la chaussée de Dornach à Mulhouse en Alsace, les ateliers sont situés dans plusieurs Bâtiments modernes et disposent d’une puissance électrique de 150 H.P soit 111 000 Watts environ (ce qui est considérable pour l’époque). L’effectif est d’alors 150 ouvriers travaillant pour environ 8 industries différentes autour de la transformation des glaces et verres à vitres. 

Manufacture de glaces et verres à vitres Albert Gerrer

Les ateliers Albert Gerrer façonnage des glaces 1924

Des glaces et verres à vitres.

 

Les stocks sont importants, les glaces et verres à vitres proviennent de France, de Belgique et de la Sarre. 

  • Des VERRES A VITRES de toutes épaisseurs et dimensions,
  • Du VERRE CATHEDRALE et ARME pour les toitures,
  • VERRE IMPRIME et VERRE de COULEUR,
  • Des VERRES pour l’industrie, glaces de niveau d’eau, glaces rondes…
  • TUBES EN VERRES tube de niveau d’eau, tous diamètres et longueurs
  • LE VERRE PRISMATIQUE, verre soleil ou Luminus pour éclairer les endroits sombres et obscur.
  • TUILES, BRIQUES et DALLES EN VERRE
  • GLACES en  BLANC et ARGENTEES, toutes formes et dimensions, unies ou biseautées.
  • PLAQUES de PROPRETE
  • MASTIC, DIAMANTS et COUPES VERRES…

Les dimensions moyennes des vitrages vont de 33 à 117 Centimètres de largeurs pour des longueurs de plus de 4 mètres.

Le Façonnage des glaces

Deux ateliers de 80 mètres de long sont dédiés, au façonnage des glaces et verres à vitres.

D’abord un atelier de biseautage des vitrages, soit par machines automatiques pour les biseautages droit. Soit Manuel pour les biseautages dit “Contournés” c’est à dire : Vitrages en formes rondes, ovales ou autre formes, chapeau de gendarmes et encoches.

Ci dessous  machines de façonnage du verre de l’époque:

biseauteuse Michaud 1926

Machine a biseauter le verre Michaud 1926

Ensuite un atelier de polissage ou doucissage, ayant pour but de polir la surface imparfaite des glaces coulées de l’époque. Il s’agit de cadres équipés de polissoirs en feutres auxquels on imprime un mouvement circulaire afin de polir la surfaces des glaces et verres à vitres à l’aide d’abrasifs comme le colcotar à base d’oxyde de fer. A noter que ces opérations pouvaient durer plusieurs heures  et étaient automatisées ou manuelles suivant le type et la taille des vitrages. 

 

Enfin l’atelier d’Argenture toujours très propre et surprenant pour le visiteur profane. Les glaces claires une fois doucies, sont couchées sur des tables ajourées sous lesquelles sont tendues des bâches pour la récupération des liquides. Une fois nettoyées à l’ammoniac et à l’eau claire, les glaces reçoivent une solution à base de nitrate d’argent afin de déterminer une mince couche argentée qui donnera l’effet miroir.

 

Atelier de décoration du verre

A l’étage se trouvent encore d’autres ateliers plus particulièrement destinés à la décoration du verre.

Tout d’abord un atelier de fabrication de vitraux pour l’ameublement ou la décoration. Souvent constitué de losange de verres de couleurs séparés par des baguettes de laitons ou de cuivre.

A coté se trouve un autre atelier dédié à la fabrication de vitraux d’église. A souligner qu’il s’agit là d’une des grandes activités d’Albert Gerrer. Les artistes verriers dessinent leurs compositions sur papier, avant de disposer les glaces et verres à vitres de couleurs, émaillées ou peintes. Elles sont ensuite assemblées entre elles par des baguettes de plombs soudées.

 

Le funéraire et la marmorite

Plus moderne l’atelier suivant est destiné à la réalisation d’enseignes gravées sur marmorite. La gravure se fait par sablage et pochoirs appliqués sur la surface à graver. Cela permet de dégager des lettrages en creux ou en relief qui peuvent le cas échéant être peints ou doré à la feuille d’or. La production de cet atelier de sablage va de l’enseignes et vitrines de magasins à la réalisation de plaques mortuaires pour les monuments funéraires.

plaque marmotite A.Gerrer

Catalogue Marmorite Funéraire Albert Gerrer

plaque en marmorite gravee

Plaque funéraire en marmorite

L’art décoratif du verre

Après 1925, la maison Albert Gerrer ne manque pas de suivre les courants de l’époques et édite un catalogue publicitaire intitulé L’art Décoratif du verre dans le plus pur style Art-Déco. Y sont présenté des modèles de gravures sur verres par jet de sable destinés à la décoration intérieurs portes, miroirs, entrée, mais aussi du mobilier et des luminaires. Les images et dessins de modèles de ce catalogue datant d’après 1925 sont probablement encore soumises à droit d’auteur. A ce titre dans le doute, ce ne sera donc pas visibles ici. Néanmoins voici le texte de présentation du catalogue qui nous renseigne sur l’activité de décoration sur glaces et verres à vitres de la Maison A. Gerrer à cette époque: 

La Décoration de la Glace et du Verre par la gravure à l’acide et au jet de sable, lancée à des Arts Décoratifs et Industriels Modernes, Paris 1925, a pris une très grande extension.

La glace et le verre gravés servent couramment au vitrage de : DEVANTURES   – PORTES DE MAGASINS -SÉPARATIONS – BANDEAUX – ECRANS – HAUT-JOUR -PLAFONDS   – LUSTRES, etc.

Sont utilisés, dans les dimensions de fabrication courante :

  1. a) la glace et dalle en toutes épaisseurs —
  2. b) le verre à vitre épais de 4, 5 et 6 mm —
  3. c) le verre double et demi-double —

é) le verre cathédrale —

  1. c) les différents verres de couleur, etc. … —

 

Des effets décoratifs très élaborés (NDL)

Des variations sont obtenues par des parties dépolies, transparentes, argentées, gravées à l’acide en plusieurs tons, au jet de sable en différentes profondeurs et granulations, rehaussées d’or, d’argent ou de vernis translucides, blancs ou de couleur. — La combinaison de ces techniques permet d’obtenir des effets très heureux.

Ce catalogue présente un choix de dessins qui donnent une idée générale et étant susceptibles d’être modifiés et adaptés aux différents genres de vitrages. Toute autre composition peut être étudiée, et des maquettes ou croquis sont communiqués sans engagement.

 

Les prix sont fournis sur demande, à laquelle devra — autant que possible — être joint un plan ou tracé indiquant les dimensions de vue et à fond de feuillures des volumes, leur destinations le caractère de l’emplacement où ils seront posés, etc. . . .

La gravure artistique du verre, permettant des réalisations de toute beauté, exige un choix des dessins et un traitement soigneux des verres.  Aussi la Maison A. GERRER, S. A à Mulhouse soucieuse de l’exécution irréprochable des ordres qui lui sont confiés, s’est assurée la collaboration d’artistes de grand talent et d’ouvriers-spécialistes très habiles. —

L’ancienneté de la maison (fondée en 1869), son expérience et la réputation dont jouissent ses travaux d’art sont le plus sûr garant de la qualité de sa production. “

glaces et verres à vitres gravés au sable

Catalogue glaces et verres gravés au sable par Albert Gerrer

Enseignes et affiches en verres

Publicité peinture sur verre Albert Gerrer

Les Affiches en verre Albert Gerrer

Par la suite après les années 40 la maison Albert Gerrer à continué ses activités jusque dans les années 70. Elle se fait bien connaître alors dans le secteur de la publicité par l’objet. Elle produit quantité des séries d’articles publicitaires sérigraphiés en verre Moulé ou pressé. Mais aussi en simili (plexiglass).

 On y trouve des:

  • Plaquettes pour étalages et vitrines
  • Plaques à coller avec impression en couleur à Froid
  • Tableaux intérieur en verre à suspendre
  • Panneaux pour l’extérieur avec cadre métal, impression en couleur, à froid ou vitrifié
  • Thermomètres et Baromètre sous verre
  • Calendriers Perpétuels sous verre
  • Horloges murales électriques sous verre, fonctionnant sur secteur
  • Boîtiers lumineux pour étalages, halls de gares, de cinémas…
  • Enseignes double face, lumineuse ou non
  • Cadrans – verre pour horlogerie
  • Glaces de poches simple et double face
  • Cendriers et ramasse – Monnaie
  • Décalcomanies publicitaires simple et double face.
Affiches publicitaires en verre serigraphie

Enseigne publicitaire en verre

vitrage serigraphie

Affiches en verre sérigraphié

Pour finir, la maison Gerrer est aujourd’hui une propriété du Groupe  Saint-Gobain et ne fabrique plus de vitrages décoratifs.

Ci dessous un baromètre de table en verre façonné et sérigraphié au nom de la maison mère Albert Gerrer.  

thermomètre et baromètre publicitaire

Les affiches en verre Albert Gerrer thermomètre et Baromètre.

Barometre publicitaire

Albert Gerrer objet publicitaire

Liens et Sources

  • Documents et objets originaux collectés par l’atelier du verre Mousseline.
  • Le texte descriptif des ateliers Albert Gerrer date de 1924 mais sa source de publication est inconnue