.Décorateur sur verre un métier d'art – L'atelier du verre Mousseline
Verre Mousseline a vendre

Christian Fournié

Maître Artisan Verrier en Métiers d’Arts

Christian-Fournie Christian Fournié est décorateur sur verre. D’abord totalement autodidacte dans les métiers du verre,  il  fait ensuite son apprentissage tardif dans divers ateliers verriers à partir de 1992.

Ensuite en 1997, il décide de fonder son propre Atelier autour de la décoration du verre dans une propriété familiale à Beaufort  (Hérault – Minervois) entre Carcassonne et Béziers près de Narbonne.

Depuis, reconnu Maître artisan en métier d’art par la chambre de métier de l’hérault en 2012, il se passionne aussi dans l’étude historique de son métier. Ainsi il devient spécialiste des décors sur verres à vitres au 19ème siècle qu’il reproduit dans son atelier. Dans ce but Il travaille pour les besoins des particuliers, architectes et métiers liés à la conservation du patrimoine.  Aujourd’hui il ouvre même de plus en plus son atelier au public dans une volonté de transmission.

 

L’Atelier du verre mousseline se trouve au 2 rue des acacias 34210 à BEAUFORT  (sud de la France).

Ouvert du Lundi au Vendredi de 9H à 12 H et de 14 H à 17 H

(Mais aussi le Samedi sur Rendez-Vous)

Tél: +33 (0)4 68 91 34 45

Adresse email de l’atelier:  .img@.img

 

RENCONTRES JEMA 2017

Un peu d’Histoire

Un ancien métier manuel

C’est autour de 1853, à une époque ou la différence entre vitrail, peinture sur verre et verre à vitre était moins marquée que Paul Bitterlin, maître peintre verrier parisien perfectionna les techniques de gravures sur vitres par acide et pochoirs. A partir du don de sa technique à la miroiterie vers 1878, associés tout d’abord à l’argenture, ensuite à la dorure, puis le façonnage (biseautage) et la gravure mécanique par roue  (petites meules), le métier de décorateur sur verre (ou graveur verrier) prit ses lettres de noblesse sous le second empire en France et en Grande Bretagne (époque victorienne). Technique aussi complexe que dangereuse pour la santé, la gravure par acide fut ensuite remplacée par le sablage du verre dans les miroiteries des années 1920, il fut surtout utilisé dans toute la période Art-déco.

Décorateur sur verre

Découpe d’un verre mousseline

Décorateur sur verre plat.

Du soin et beaucoup de patience…

Etre décorateur sur verre pour l’atelier du verre mousseline c’est assez unique. C’est un peu de miroiterie pour la découpe de verre son façonnage et sa gravure. Mais c’est surtout réaliser et reproduire des vitres décoratives anciennes par pochoirs.

Un métier qui a évolué

Au carrefour d’un passé révolu et d’un futur plus technologique, la fabrication de décors sur verres est la même qu’au 19ème siècle. Cela dit, bien sûr les moyens et les produits mis en oeuvres ont changés dans un soucis de préservation de l’environnement et de la santé des opérateurs. Avant toutes choses L’outil infographique tient aujourd’hui, une place centrale dans les ateliers. Sutout pour le pilotage de machines numériques dédiées à la découpe de pochoirs. Seulement il ne faut pas s’y tromper les machines ne font pas tout et une grande partie du travail de fabrication reste encore très manuel. De ce fait, si le verre est une matière certes noble, il est surtout très ingrat. Aussi, seule des qualités comme: le soin, la rigueur et la patience permettent d’obtenir un résultat.

Infographies dessin verre mousseline

Décorateur sur verre un métier d’art

Des Formations

Apprentissage ou cursus scolaire.

Maître artisan verrier, Christian Fournié forme des apprenti(es) au diplôme de CAP décorateur sur verre plat option décoration en alternance avec le CERFAV Centre Régional de Formation par Apprentissage pour les arts et techniques du verre situé à Vannes le Châtel en Moselle.

Suivant les périodes et l’activité du moment,  l’atelier accueille également des stagiaires en cursus scolaire dans les métiers autour du verre, l’architecture et le patrimoine.

Voir aussi sur le Blog

Les métiers de la décoration sur verre (plat) : Il y a un peu moins de deux siècles c’était d’abord, fabriquer et découper du verre, mais aussi le peindre à l’aide d’émaux (Grisaille) afin de réaliser des décors figuratifs dans la réalisation de vitraux (école de Metz) …
… Tout d’abord c’était surtout façonner manuellement et graver des morceaux de verres colorés ou clair à l’aide de roues  qui pouvaient ainsi le cas échéant être argenté ou poli…
…Ensuite, c’était également vers 1878 graver et dépolir à l’aide d’acides pour réaliser des décors destinés à la décoration de vitrines en plus d’autre panneaux décoratifs….  Enfin à partir de 1871 graver par sablage c’est-à-dire projection d’abrasif sur une surface vitrée…. lire la suite…