.BLOG sur l'histoire des vitrages décoratifs – L'atelier du verre Mousseline

Les verres à vitres anciens un patrimoine verrier.

Christian Fournié Maître artisan verrier à Beaufort sud de la FranceC’est un catalogue de motifs de verres à vitres Mousselines de la verrerie de Boisse-Penchot, provenant des archives d’un ancien Ebéniste de Montpellier vers 1992 qui est à l’origine de mon parcours de verrier. Ce fut le premier d’une longue série de documents, informations et verres à vitres originaux collectés aux cours de mes 20 années d’activités de Maître artisan verrier décorateur.  Partager mes découvertes sur ce Blog, me parait une bonne manière de préserver un peu la mémoire de ces hommes du verre et du patrimoine verrier qu’il nous ont légué.

 Christian Fournié septembre 2013


verres à vitres anciens un patrimoine verrier méconnu

Un Patrimoine verrier méconnu

(1830 – + 1900 )

On définit par vitrages décoratifs des verres à vitres (verre plat soufflé, étiré ou Float) avec un décor a vocation utile ou ornementale. Qu’ils soient taillés à la roue (meules), peint (émaillé), dépoli ou gravé par acide. On peut également y inclure la sérigraphie ou l’impression à chaud pendant sa fabrication, ou après (thermoformage). Ces verres à vitres ont d’abords été produit par les grands ateliers de fabrications de vitraux des maîtres peintres verriers du 19eme siècle. Pour ensuite se fabriquer au sein des grandes verreries industrielles.

Deux types de productions:

Le travail du verre à chaud:

Principalement l’émaillage (cuisson d’émail dans un four) du domaine des ateliers de vitraux et par la suite de verreries fabricantes de verres à vitres industriels par soufflage au canon.

Le travail du verre à froid:

Le façonnage, la gravure par meules, par acide ou par sablage est du domaine de la miroiterie, métier qui à l’origine consistait à argenter la surface du verre sur mesure.

Organisation du Blog en catégories.

Ne jetez pas vos verres à vitres anciens, ils ont une histoire…

Frises prismatiques et éclairage

Autre utilisation décrite dans une plaquette publicitaire de la société Continentale du Verre-Soleil. On ne peut que souligner les efforts de cette société en 1912 pour expliquer les diverses utilisations de ces vitrages Prismatiques obéissants à des lois optiques complexes.

 

Frises en Verre-Soleil* et éclairage des magasins.

 

Le Verre-Soleil* trouve également une excellente application en Frises mobiles pour l’éclairage des magasins.

Ces frises consistent en plaques de verre enchâssées dans des moulures de bois ou dans des châssis de fer, le tout pouvant comme style et comme décoration, être harmonisé avec la devanture et s’accrochant en haut de celle-ci. Cela permet d’éclairer complètement le magasin en projetant la lumière jusqu’au fond et sans nuire en aucune façon à la vue de l’étalage.  Ces frises peuvent s’enlever à volonté dans le cas où elles gêneraient pour la fermeture du magasin. Elles peuvent d’ailleurs être placées intérieurement contre les glaces. (NDL: Glaces = Vitrines)

Les figures 20 et 21 ci-dessous montrent la différence d’éclairage d’un magasin par l’application du Verre-Soleil*.

Dans le premier dessin, (Fig-20) la lumière n’arrive que dans la partie située près de la glace (NDL : Glace = vitrine), laissant tout le reste dans l’ombre.

Eclairage en frises de verre soleil

Dans le second dessin (Fig21) ci-dessous, au contraire, les rayons lumineux pris et augmenté par le Verre-Soleil* en frises, placé en haut de la devanture, sont projetés jusqu’au fond du magasin et permettent de supprimer l’éclairage artificielle.

Frises en verre-soleil prismatique

Utilisation en éclairage des Sous-Sols

 

On peut également combiner l’emploi des frises et du Verre-Soleil* en réflecteur à la fois pour l’éclairage des boutiques et l’éclairage des sous-sols, comme dans la figure 22 ci-dessous. Les rayons lumineux « L » sont disséminés par la frise « F » jusque dans le fond de la boutique. Les mêmes rayons, en venant frapper sur la plaque de Verre-Soleil* « R » placée sous le tambour « T » prenant jour sur la rue par des vitres ordinaires, éclairent toutes les parties du sous-sols.

On obtient également un excellent éclairage des sous-sols en plaçant le Verre-Soleil* à l’orifice intérieure des soupiraux (lentilles extérieures), ou au-dessous de ceux-ci, à l’endroit même où les rayons lumineux pénètrent à l’intérieur.

éclairage des sous sols par du verre soleil

* NDL : Le verre soleil est un verre prismatique reposant sur le principe de la lentille de Fresnel, qui augmente l’intensité lumineuse

 

Sources: Plaquette publicitaire de la Société Continentale de Verre-Soleil.  7 Rue Louis Le Grand PARIS. Imprimerie Gamichon, Bisschop & Maignan 1912.

Enseignes Lumineuses de jour 1912

Autre utilisation du verre Prismatique, plus surprenante encore, et totalement oubliée :  les enseignes, commercialisées par La société continentale du Verre-Soleil* décidemment très inventive en 1912.

Texte Littéral vantant les mérites de ce produit verrier aux propriétés exceptionnelles pour l’époque…

 

 

Enseignes en Verre-Soleil prismatique

La société Continentale du Verre-Soleil* a trouvé une application nouvelle de son verre spécial lenticulaire dont la notoriété comme amplificateur de lumière et diffuseur de lumière n’est plus à faire. Elle fabrique, en effet des enseignes lumineuses en plein jour, sans le concours d’aucune lumière artificielle.

enseignes lumineuses en verre soleil 1912

enseignes lumineuse de jour

Des Enseignes lumineuses en plein jour

Le Verre-Soleil* qui se trouve déjà dans les cours, aux fenêtres des intérieurs sombres, est appelé à triompher désormais dans toutes les rues. Par son application nouvelle, il s’impose aux commerçants et industriels, à tous boutiquiers désireux d’attirer par une réclame intensive, lumineuse et économique, l’attention du client. Nous fabriquons en effet des enseignes, lumineuses en plein jour, sans le concours d’aucune lumière artificielle. Elles constituent une véritable révolution dans ce procédé de réclame si à la mode et qui jusqu’à présent ne se présentait que sous la forme de lettres énormes, d’où jaillit la nuit seulement, un appel lumineux. Le jour cette réclame n’existe plus, elle est même au-dessous de l’enseigne commune, peinte sur tôle ou sur bois ; elle n’attire nullement les regards, elle est d’aspect disgracieux, et le but recherché n’est pas atteint.

 

Nos enseignes sont faites d’une simple plaque de Verre-Soleil* et la clarté des lettres est empruntée non à une rampe de gaz, à une série de lampes électriques, ou à tout autre procédé toujours coûteux, mais au foyer le plus éclairant et le plus économique : La lumière Solaire.

 

De plus nous avons crée des séries d’alphabets des dimensions les plus courantes, dont les lettres mobiles de toutes couleurs, sont interchangeables à volonté. Dans un cadre ou sur un fond fixe ils constituent un système de réclame merveilleux pour les grands magasins, les théâtres, les concerts, les voitures de livraisons, etc…

Verre soleil et enseignes

Une économie d’énergie de 80 % !

Ces enseignes ne s’éteignent jamais, elles brillent tard dans la soirée tant qu’il reste une lueur du jour. Si on veut les rendre lumineuses la nuit, il suffit, (étant donné le pouvoir du Verre-Soleil* de diffuser les rayons lumineux) d’employer le mode d’éclairage artificiel dont on dispose (Gaz ou électricité). Il résulte alors, dans ce cas, sur la dépense luminaire, une économie qui peut aller jusqu’à 80 % !.

On conçoit dons toutes les applications qui découlent de cette innovation et nous tenons à votre disposition une série complètes de modèles enseignes et d’Alphabets simples ou doubles avec fond noir, jaune ou bleu, de toutes dimensions, d’un émail inaltérable, lettres, attributs et ornements au choix du client.

 

Des croquis avec devis sont envoyés sur demande.

 

Les enseignes lumineuses en Verre-Soleil* constituent une véritable révolution dans les procédés de la réclame.

 

* NDL : Le verre soleil est un verre prismatique reposant sur le principe de la loupe de Fresnel, qui augmente l’intensité lumineuse

 

Sources: Plaquette publicitaire de la Société Continentale de Verre-Soleil.  7 Rue Louis Le Grand PARIS. Imprimerie Gamichon, Bisschop & Maignan 1912.

 

Vitraux en Verre-Soleil coloré

Vitraux et Verre-Soleil, encore une utilisation méconnue de ce verre prismatique produit vers 1912 et commercialisé par la société du Verre- Soleil*.

Retranscription d’une plaquette publicitaire de 1912.

 

vitrail et verre soleil

Vitraux et verres colorés prismatiques.

Le verre soleil* est le seul des verres prismatiques qui se fabrique en plusieurs couleurs :

  • Améthyste
  • Saphir
  • Emeraude
  • Topaze

Ces verres, qui ont l’exacte tonalité et tout l’éclat des pierres précieuse (NDL : Rien que ça…) dont elles empruntent le nom. Ils permettent de donner plus de richesse en les employant comme bordures, cabochons, écoinçons (NDL: ouvrage de menuiserie) ou autres motifs décoratifs.

 

Le Verre-Soleil* blanc et le Verre-soleil* coloré coupés montés en plomb et placés en dessins comme dans les vitraux d’art. ,Ils peuvent ainsi former un ensemble très décoratifs et offrant sur les vitraux ordinaires l’avantage d’être très lumineux.

 

Dans cet ordre d’idées, la société du Verre-Soleil* envoie sur demande tous projets de décoration avec devis.

 

En dehors même du domaine décoratif, l’emploi du verre prismatique couleur saphir, se recommande tout particulièrement pour les pays chauds. On sait, en effet que le bleu spectral intercepte les rayons caloriques, (NDL : Ancienne appellation du Rayonnement Infra-Rouge). C’est en s’appuyant sur ce principe qu’on a cherché, depuis quelques années déjà, à se protéger de la chaleur à l’aide de peintures bleues dont on enduit les vitrages et les toitures. Mais, tous ces divers systèmes, n’offrent que peu de résistance à la pluie et surtout aux orages. De plus on arrive par ce procédé à atténuer la chaleur que dans des proportions à peu près nulles, au détriment absolu de la lumière, qui ne passe que très difficilement au travers des couches opaques de peinture.

 

Avec le Verre-Soleil*, ce grave inconvénient disparait complètement. On obtient un abaissement de température de 10 à 12 degrés au moins, tout en conservant une intensité de lumière très vive, agréablement atténuée et d’une tonalité douce qui repose la vue. Ce verre est particulièrement recommandé pour les lanterneaux d’usines (NDL : Fenêtres de toitures).

Vitraux et protection par du verre soleil

Vitraux doublés de Verre-Soleil

Au point de vue des vitraux d’art, l’emploi du Verre-Soleil* blanc se recommande encore comme une doublure desdits vitraux. En effet, si l’on place le Verre-Soleil à l’extérieur des fenêtres garnies de vitraux, ces derniers de se trouvent immédiatement éclairés, même par un temps sombre, comme si le ciel était ensoleillé. Il en résulte que le coloris prend une intensité qui rend l’effet décoratif du vitrail beaucoup plus joli et en augmente grandement sa valeur.

 

De plus, cette doublure, tout en protégeant les vitraux contre la grêle, les pierres ou autres agents de destruction, offre le très grand avantage d’éclairer complètement des locaux qui, précédemment, avec les vitraux simples, restaient toujours plongés dans une demi-obscurité.

 

Le Verre-Soleil*, enfin, supporte parfaitement la cuisson, et peut par conséquent recevoir en émaux toutes décorations, attributs etc… qu’on jugerait bon d’y appliquer.

* NDL : Le verre soleil est un verre prismatique reposant sur le principe de la loupe de Fresnel, qui augmente l’intensité lumineuse

 

Sources: Plaquette publicitaire de la Société Continentale de Verre-Soleil.  7 Rue Louis Le Grand PARIS. Imprimerie Gamichon, Bisschop & Maignan 1912.