.artisanat-verrier

Portes anciennes vitrées et vitres à décors

Afin de redonner du prestige et leurs charmes d’antan à ces portes anciennes vitrées, Christian Fournié Maître artisan à repris la production de vitres à décors anciens dans son atelier verrier.

Verres et vitres à décors au 19ème siècle

Le soufflage au canon

Le verre a vitre par manchonTout d’abord la manière industrielle courante pour fabriquer du verre plat dans la plupart des verreries du 19ème siècle était le soufflage à la bouche par manchon ou canon (exception faite des glaceries St-Gobain). Cette technique ne permettait pas de réaliser de grandes dimensions de vitrages. Ensuite, les épaisseurs ne se comptaient pas en millimètres comme aujourd’hui mais en épaisseur simple (1 M/M) Demi double (1,5 M/M) Double (2 M/M) et triple (+2,5 M/M) environ. De même les conditionnements variaient également, les vitres étaient livrées protégés par de la paille dans des caisses Bois. Les mesures étaient normalisées en trois types:

Les tailles maximum des vitrages de cette époque atteignaient environ 1.3 / 1.60 x 0.60 mètres suivant les fabricants.

 

 

En conclusion, les vitrages étaient limités en tailles, fragilisés par leurs épaisseurs. Par conséquent il était donc plus risqué de les utiliser en très grandes dimensions sur des menuiseries ouvrantes.

Vitrage des portes au 19ème siècle

Diversités des styles

Portes anciennes vitrées et vitres à décorsFabriquer des portes anciennes vitrées et autres verrières, à grandes ouverture n’était donc pas simple à l’époque. Pour cela les menuisiers et ferronniers d’alors afin de contourner ces limites de dimensions, fabriquaient des menuiseries à plusieurs emplacements ajourés. Aussi le montage le plus classique était de 4 carreaux en couleurs gravés ou dépolis dans les angles, 4 frises latérales couleurs ou mousselines . A cela s’ajoutait un panneau central en verre clair, en couleur, mousseline ou diamantée On trouve beaucoup de combinaisons d’assemblages géométriques qui diffèrent d’une époque ou d’une région à l’autre et l’évolution des fabrications des verreries. Enfin par la suite l’arrivée de verre coulé ou étiré aux épaisseurs plus importantes (6-8 – 10 M/M)  permettra de fabriquer des portes à grands vitrages. On peut les trouver soit gravé et décoré par acide (1878), en verre imprimé Art Nouveau (1900) ou par sablage à la période Art déco (1920).