. comment dépolir du verre Archives – L'atelier du verre Mousseline

Dépolir du verre avec des galets

Dépolir du verre avec des galets de rivière. C’est une idée qui peut sembler bien étrange. Quel rapport peut-il y avoir entre des galets et du verre à vitre…

galets blanc

Pourquoi dépolir du verre.

Retrouver de l’intimité

De quoi s’agit-il ?  dépolir du verre c’est rendre opaque à la vue un vitrage au départ transparent tout en gardant si possible la possibilité de laisser entrer la lumière.

Cela peut-être par nécessité, pour des besoins d’intimité comme dans une salle de bain ou une chambre à coucher. Mais aussi à des fins plus décoratives en agissant sur les jeux de lumières produits par une gravure par exemple. L’un d’ailleurs n’empêchant pas l’autre…

Mr AUBRIOT vers 1877

comment dépolir du verre

Vers 1877 un certain Mr Aubriot fabrique du verre dépoli ” Mousselines “. Il expose devant la commission d’encouragements des Arts Chimiques sa nouvelle invention. Un processus industriel pour ses fabrications.

 

Ce qui est intéressant c’est qu’il commence son exposé en décrivant les différentes manières d’opacifier ou dépolir du verre à vitre à son époque.

 

« On sait les usages nombreux des verres dépolis dans l’art de construire. A ce jour plusieurs moyens ont été proposés pour enlever au verre à vitre sa transparence. Cette caractéristique est plus particulièrement nuisible dans un certain nombre de cas. Mais bien souvent cela n’a d’autres conséquences que de diminuer cette translucidité »

NDL : Au 19ème siècle, le besoin d’obtenir des vitrages laissant moins passer la vue, ouvre la voie aux différents moyens d’altérations pour dépolir du verre.

Dépolir le verre par acide

« D’abord on peut aussi altérer par l’acide fluorhydrique, ou les fluorhydrates, la surface du verre pour la rendre mate.

NDL : Ce procédé pour dépolir du verre est aujourd’hui artisanalement obsolète et dangereux pour la santé et l’environnement. Les produits utilisés sont hautement toxiques et règlementés.

Abrasion de surface

« Ensuite il y a la possibilité de dépolir le verre à vitre en usant  la surface par frottement avec un corps dur (Emeri). Il s’agit là des mêmes conditions que celles employées pour le dressage du verre à vitre, ou verre à glace, sans atteindre le poli des miroirs… »

NDL :  Dressage des verres à vitres signifie rectification de la surface vitrée à l’aide de frottements manuels ou mécaniques à l’aide d’abrasifs. Le but était d’obtenir des surfaces allant de verres dépolis unis à des vitrages totalement polis (doucissage).

Jet de sable

« Pour finir soit ainsi qu’on l’a fait récemment (1872) :  par projection de sable animés d’une très grande vitesse sur la surface à dépolir. »

NDL : Mr Aubriot nous parle la du premier procédé de sablage inventé à par un Certain Mr Tilghman aux Etats-Unis en 1872. Ce procédé consiste à dépolir du verre par projection d’abrasifs. Il n’entrera dans les miroiteries que vers 1900. Le sablage du verre trouvera ensuite ses premières lettres de noblesses au cours de la période Art-Déco.

Georges Bontemps 1868

Des galets de rivières

Machine a dépolir du verre

Georges Bontemps maître de verrerie à Choisy le roi de 1826 à 1842 est un des verriers le plus influents du 19ème siècle. En 1868 il écrit son Guide du verrier. A la page 734 de son ouvrage conséquent, il propose un procédé original en vigueur à son époque.

 

UNE MÉTHODE ASSEZ EXPÉDITIVE

En fait le procédé proposé par G. Bontemps pour dépolir du verre est radical et assez brutal. Il s’agit tout simplement de mettre en mouvement des galets de rivière et de la poudre d’émeri déposée sur un vitrage dans une caisse à laquelle on imprime un mouvement de balancier. Ce mouvement de va et vient par gravité produit un frottement des galets sur la surface vitrée provoquant ainsi une abrasion directe qui dépoli le verre peu à peu.

Sources et liens.