.dessins verre gravé acide Archives – L'atelier du verre Mousseline

Décoration sur verre et glace 1900 2/6

Deuxième article sur quelques ateliers et producteurs de décoration sur verre et glace qui étaient actifs entre 1895 et 1930 dans le Nord de la France et Paris. Plusieurs documents publicitaires ou commerciaux dont certains sont très rares, ont permis de réaliser ce petit aperçu. C’est le fruit d’un long travail de recherches, aussi merci d’en respecter les droits d’auteurs.

Graveur sur verre a lens Raoul Martel

Enseigne du peintre verrier graveur sur verre Raoul MARTEL à Lens vers 1900. Le personnage assis sur un tonneau de Bière à gauche s’appelle Gambrinus. (Personnage associé à la bière des Flandres de la tradition Belge)

RAOUL MARTEL – LENS vers 1900.

Peinture et décoration sur Verre et glace

Fondé vers 1900 au 16 Rue de Turenne à LENS, l’atelier verrier RAOUL MARTEL n’a pas laissé beaucoup de traces écrites, mais fabriquait des vitraux et des vitrages gravés à l’acide Fluorhydrique. Aussi, voici son petit catalogue complet, orné de modèles de dessins destinés à la décoration sur verre et glace de style second empire et Art Nouveau. Certains de ces ornements sont plus particulièrement destiné aux vitrines des commerces de proximités de l’époque, Coiffeurs, Pâtisseries, Cafés, Brasseries… (A noter son entête orné d’un magnifique Gambrinus). Outre un tarif malheureusement sans les prix, Il était également accompagné d’une lettre commerciale retranscrite ci-dessous.

Porte de magasin1900

Vitrages dessin de gravure à l'acide

Décors de vitrines anciennes

Modele de vitrine café et brasserie 1900

Vitrine de commerces 1900

Modèle de vitrage gravé à l'acide vers 1900

Modèle de Vitre ancienne gravée.

Vitrages gravé par acide fluorhydrique

Modèle de vitrage gravé à l’acide

Modèle de gravure sur vitre ancinne

Décoration sur verre et glace 1900

Lettre commerciale de l’atelier Raoul Martel.

(Lens avant 1910)

  1. Lens, le 190(?)

“J’ai l’honneur de vous informer que je viens de terminer de nombreux agrandissements à mes ateliers de peinture et gravure et décoration sur verre et glace.

 

Chacun se préoccupe d’une décoration heureuse de ses appartements, et les grandes utilisations du vitrail d’intérieur m’on amené à des transformations complètes de mes ateliers, ce qui me permettra de livrer à ma clientèle des travaux de fini et de sureté d’exécution.

 

Vous trouverez chez moi tous les différents genres de décorations du verre. MISES EN PLOMB VARIEES, VITRAUX PEINTS, GRAVURE SUR VERRE ET GLACE …

 

Je me suis en outre, entouré de collaborateurs expérimentés et j’ose espérer que l’irréprochabilité d’exécution de mes travaux me favoriseront de vos ordres.

 

Des albums, devis, croquis seront envoyés sur demande et je me mets à votre entière disposition pour tous les renseignements dont vous pourriez avoir besoin.

 

Dans l’attente de votre honorée visite, veuillez agréer mes bien sincères salutations.”

 

RAOUL MARTEL

Peintre verrier

16, rue de Turenne, Lens (Pas de calais)

Décoration sur verre et glace 1900

Modèle de vitrine gravée ancienne

modèle de vitrine 1900

Dessin de décoration sur verre et glace

Gravure sur verre art nouveau

Modèle de gravure sur verre Art Nouveau

Ancien panneau de verre gravé à l'acide

Modèle de panneau séparatif en verre gravé

Un Petit secret de Gravure sur verre

 

En ce qui concerne la décoration sur verre et glace de panneaux figuratif, (comme ci dessous) la méthode de gravure était en tous points semblable à celle décrite dans l’article précédent. C’est surtout la réalisation des pochoirs qui différait très sensiblement.

 

En effet au lieu de peindre le décor directement sur le verre, on utilisait plutôt une sorte de matrice. Le principe en  était très simple. Il  consistait en fait à graver profondément un vitrage différent pour chaque profondeur de gravure du modèle à réaliser.

Une fois gravés ces vitrages servaient de bases d’impressions. Tout d’abord il fallait y appliquer du bitume de judée au rouleau. Ensuite on plaçait directement la glace à graver par-dessus, imprimant ainsi le décor en pochoir sur la face à graver. Enfin, Le graveur retouchait ensuite manuellement les parties éventuellement manquantes ou incomplète, puis procédait à la gravure proprement dite. L’opération était alors répété avec les autres matrices pour toutes les autres nuances.

Modèle de scène de chasse 1900

Modèle de Gravure sur verre  Raoul MARTEL 1900


Sources.  D’abord le Catalogue original de l’atelier de Raoul MARTEL à Lens vers 1900. Puis Une transmission Orale d’un ancien graveur sur verre à l’acide.

Crédit Photo :  Christian Fournié © 2018

 

Gravure sur verre et glace 1895 – 1930 1/6

Quelques ateliers et producteurs de gravure sur verre et glace qui ont existé entre 1895 et 1930 dans le Nord de la France et Paris. Petit éclairage au travers de documents et publicités d’époque sur la production et les techniques des graveurs verriers de cette période. Certains de ces documents sont très rares, et représentent beaucoup de travail en recherches et numérisations. Aussi Merci d’en respecter les droits d’auteurs, au minimum en citant les sources.

Atelier Leleu – Van Lierde LILLE 1895  (L.V.)

(Autres appellations :  LELEU.Fils – LELEU-PIEDANNA)

Crée à Lille en 1880 au 157 boulevard de la Liberté. Repris ensuite entre 1906 et 1912 par le graveur Gommaire – Léopold Van LIERDE 1872-1939. (2ème debout à droite sur la photo ci dessous). Cet atelier produisait essentiellement, des vitrages gravés à l’acide et des vitraux. Il produisait aussi des enseignes et lettrages gravés, peints ou ornés à la feuille d’or. L’atelier continuera ensuite son activité dans les années 30 en passant a la gravure par sablage, abandonnant ainsi peu à peu la gravure à l’acide fluorhydrique.

LELEU et Fils atelier de gravure sur verre et glace 1895

Ancien atelier de gravure sur verre et glace à l’acide fluorhydrique Atelier LELEU.FILS Lille 1895-1906. (Remarquez les bonbonnes de produits chimiques au premier plan). Crédit Photo Christian Van Lierde © 2018

Gravure sur verre et Glace Leleu Fils

Modèles de Gravure sur verre et Glace LELEU et Fils

Vitrage hotel du Pavillon imperial Boulogne

Plan original des Glaces gravées de l’hôtel du pavillon Impérial. Boulogne sur Mer 1889.

GRAVURE SUR VERRE ET GLACE A L’ACIDE

L’origine de cette technique a déjà été traité précédemment sur le site. D’abord dans l’article sur le Maître peintre verrier Paul BITTERLIN, et ensuite sur une page dédié à la reproduction de ces vitrages. Néanmoins des documents originaux plus précis venant des archives de l’atelier LELEU – VAN LIERDE permettent d’illustrer ce procédé.

 

ATTENTION, il s’agit d’un procédé totalement révolu en France, les éléments entrant dans la composition des liquides de gravures étant hautement toxiques aussi bien pour les opérateurs que pour l’environnement.

Les éléments qui étaient nécessaires :

  • Le vitrage : La plupart du temps il était épais de l’ordre de 5 à 8 M/M.  Avant l’arrivée du verre étiré, il s’agissait surtout de glace claire Doucie Saint – Gobain. (Verre coulé à plat puis repoli mécaniquement pour assurer la planéité)
  • Les liquide de gravure : Composés essentiellement d’acide Fluorhydrique (SGH5) et d’autres produits également toxiques.  Les compositions chimiques variant suivant la profondeur de gravure recherchée (jusqu’à 4 ou 5 nuances). Bien sûr les formules et recettes différaient d’un atelier à l’autre.
  • Le Bitume de Judée :  Connu depuis l’antiquité, cet  hydrocarbure de la famille du pétrole était utilisé pour l’étanchéité des Navires. Mélangé à de l’essence de térébenthine et a de la gomme Laque, ce goudron visqueux servait entre autre, à la réalisation des pochoirs sur le verre.
  • Enfin, de la cire ou du mastic de vitrier : Ces produits servaient à réaliser une bordure tout autour du vitrage à graver afin de retenir les liquides de gravure sur la surface.
Dessin du catalogue original LELEU - VAN LIERDE

Dessin du motif provenant du Catalogue LELEU-VAN LIERDE

Ancien vitrage gravé par acide

Ancien vitrage original gravé à l’acide en 3 tons par Léopold VAN LIERDE.

Avant tout,  pour bien comprendre, plus l’acide fluorhydrique est pur, plus l’effet obtenu sur le verre est translucide.

Technique de gravure sur verre et glace en 3 Tons.

  • D’abord “le maté”:  C’était la première étape qui consistait à dépolir la surface du verre suivant le décor. On utilisait pour cela un premier mélange acide appelé “Le Mat”. Le graveur obtenait ainsi un premier fond, en fait la partie la plus blanche du décor (A) sur la photo ci-dessus.
  • Le premier pochoir :  Pour le réaliser on le peignait à la main avec du bitume de judée après avoir disposé le vitrage sur le dessin à l’échelle 1 . (Voir dessins originaux ci-dessous).
  • La descente : Le graveur versait ensuite son deuxième liquide de gravure.  Plus agressif que le précédent le ton obtenu était alors plus clair (B) sur la photo ci-dessus.  On appelait cela “descendre le maté” d’un ton sur les parties non protégés.
  • Le deuxième et dernier pochoir: Pour éviter que la gravure ou descente suivante détruise le maté (A) et le ton descendu (B), le graveur peignait un nouveau pochoir pour les protéger.
  • Dernière descente :  Etape finale avec un dernier liquide gravure bien plus agressifs que les précédents pour obtenir le Ton “C” translucide.
  • Le nettoyage. Pour finir le nettoyage du pochoir se faisait à l’aide de benzine et sciure, avant un passage à l’eau claire.
Dessin de gravure à l'acide

Modèle de pochoir de gravure sur verre Atelier LELEU – VAN LIERDE

Acien dessin de gravure sur verre

Modèle de gravure sur verre et glace à l’acide  atelier LELEU-VAN LIERDE

Pochoir de gravure sur verre

Pochoir original  Atelier verrier LELEU – VAN LIERDE


Sources.  D’abord les Archives de l’atelier LELEU VAN LIERDE, ensuite la revue GLACES ET VERRES N° 6 1928.

Crédit Photo :  Christian Van Lierde © 2018  Christian Fournié © 2018

Remerciement à : Christian Van Lierde pour sa collaboration.