.serigraphie sur verre Archives – L'atelier du verre Mousseline

Vitrail & décoration sur verre en 2014

décorateur sur verre et vitrail

Quelques chiffres sur la décoration sur verre…  Il y a 3 branches sectorielles pour les métiers de la décoration sur verre plat contemporain si l’on suit la piste des formations disponibles. Le vitrail, la miroiterie d’art, la décoration sur verre. Au total cela représenterait environ 1200 entreprises, à l’échelle nationale.

Pour les chiffres cela donne :
Pour Le vitrail comprenant également la peinture sur verre, beaucoup d’Ateliers mais de petites tailles, 450 vitraillistes et 80 % de leurs productions liées à la restauration du patrimoine. C’est dû au fait que La France est le pays qui compte la plus grande surface de vitraux au monde avec près de 90 000 M2.

La Miroiterie d’art et le façonnage… 300 entreprises au total… mais le façonnage dit d’art à été littéralement atomisé en France, le terme employé par l’INMA (Institut National des Métiers d’Arts) est bien approprié. Ces opérations ont été externalisées aux profits d’unités de façonnages industriels, si bien que très peu de miroiteries font réellement du façonnage, 15 % tout juste. Mais attention cela peut se comprendre du fait des investissements lourds que peuvent représenter les machines de façonnages et leurs fonctionnements. … Quant au façonnage manuel à l’aide de tourets et autres roues ou lapidaire c’est devenu très très rare…

Pour la Décoration sur verre plat (je précise bien) il y en aurait près de 440 ateliers d’après la base de données du CERFAV (Centre Européen de recherches et formation aux arts verriers ). Regroupant la sérigraphie, le sablage pour le verre à froid et le thermoformage et  fusing pour le verre à chaud. Mais il n’y a pas de différenciation entre artisans, artistes ou industriels et miroitiers. Il est donc difficile d’avoir une vision globale de ces métiers disséminés un peu partout dans le pays. On les retrouve aussi bien en petites unités artisanales qu’en ateliers plus importants à Paris. Pour ce qui est de la sérigraphie et maintenant l’impression numérique sur verre ou en feuilletages, ces techniques gourmandes en moyens technologique, se retrouvent plus intégrées au sein de grands groupes industriels verriers.

Sources:
INMA Institut National des Métiers d’Arts. : http://www.institut-metiersdart.org/metiers-d-art/verre

CERFAV (Centre Européen de recherches et formation aux arts verriers ) http://annuaire.idverre.net/

Illustration: http://verreetsable.fr

Première trace…

verre-mousseline-N-27Il est difficile de situer la date exacte de  l’invention du décor sur verre dit : Mousseline. On peut le définir ainsi : verre décoré par émaillage imitant les motifs de la dentelle, d’où son nom de verre mousseline.

L’origine de ce type de verre s’inscrit en fait dans le renouveau qu’a connu le vitrail à partir du début du 19ème Siècle et notamment la peinture sur verre avec l’école de Metz sur laquelle je reviendrais bientôt.  A ma connaissance la première citation en France de ce type de fabrication se retrouve lors de l’exposition universelle de 1834, ou un verrier du nom de Georges Bontemps (1799 – 1884) directeur de la verrerie de Choisy le roi fondée vers 1820,  est récompensé d’une médaille d’argent pour sa production.