. Chauny et Cirey Archives – L'atelier du verre Mousseline

Marches d’escaliers en verre 1907

Pour commencer,  l'utilisation des marches d’escaliers en verre se faisait grâce à des dalles de verres coulées sur sable ou polies. Il faut noter, que ces dalles de verre  pouvaient mesurer jusqu’à 32 M/M d’épaisseur. En fait elles étaient surtout fabriquées sur le site du Boussois au moins jusque dans les années 70. Depuis lors, la technologie a évolué, on ne coule plus de dalles pour marches d’escalier en verre. La coulée continue des début a été remplacée par la technologie “Float” inventée par Pilkington dans les années 50. Aujourd'hui, associée à d’autres évolutions comme le trempage à plat ou l’assemblage de vitrages entre eux par collage et verres feuilletés, les marches d’escaliers en verre sont devenues peu à peu bien plus courantes....

Verres artistiques Art déco

Mise à jour de Décembre 2022 En 1933 Saint-Gobain propose des verres artistiques extra-clairs imprimés suivant les tendances de styles plus moderne comme l’ Art déco. Le Catalogue ci dessous à été édité par la Cie Saint-Gobain Chauny & Cirey en 1933.  Sa numérisation est uniquement destinée à l'identification des vitrages à des fins historique pour le patrimoine public ou privé. La version HD de ce document peut être télécharger après inscription gratuite à la page suivante :  Bibliothèque & Ressources...

Verre imprimé Chauny et Cirey

Ce document de la Société des Manufactures des glaces & Produits Chimiques de St Gobain. Chauny & Cirey est en excellent état de conservation. Il présente les premiers modèles de Verres Spéciaux disponibles à la vente au 9 Rue Ste-Cécile à Paris. Imprimés et Brevetés (SGDG - Sans Garantie du Gouvernement) ces vitrages coulés de 1897 existaient dans les dimensions allant de 81 Cm à 240 Cm de Longueur pour des épaisseurs de 3 à 4 M/M. A noter qu'on y parle également de Mesures courantes très probablement calquées sur les dimensions d'usages des autres vitrages existant de cette période. A ce propos il est important de préciser qu'à cette époque chaque région, voir commune, avaient leurs propres usages en terme de dimensions de fabrications de vitrages, (Mesures Nord, Midi, Lilloise...

Verres spéciaux Saint-Gobain 1908

Inventaires descriptif et illustré des verres spéciaux pour le batîment produits par Saint-Gobain Chauny et Cirey d'après un document original de 1908. Marches et contres marches d'escaliers, verre armé, dalle de verre, verre spéciaux prismatiques, verre imprimé, et bien d'autres produits verriers de l'époque....

Verre perforé et aération

L’air frais devait rentrer constamment dans les pièces habitées, à la condition que cela soit d’une manière insensible. Par conséquent les fenêtres pouvaient être vitrée à l’aide de verre perforé. Ces vitrages destinés à introduire l’air extérieur, étaient percés de 2000 trous au Mètre carré. Les trous étaient évasés à l’intérieur afin de répandre les veines fluides à leur entrée dans la pièce. Les verres perforés étaient translucides et non transparents afin de préserver l’intimité....

Frises prismatiques et éclairage

Le Verre-Soleil* trouve également une excellente application en Frises mobiles pour l’éclairage des magasins. Ces frises consistent en plaques de verre enchâssées dans des moulures de bois ou dans des châssis de fer. Le tout pouvant comme style et comme décoration, être harmonisé avec la devanture et s’accrochant en haut de celle-ci. Cela permet d’éclairer complètement le magasin en projetant la lumière jusqu’au fond. Cela ne nuit en aucune façon à la vue de l’étalage. Ces frises peuvent s’enlever à volonté dans le cas où elles gêneraient pour la fermeture du magasin. Elles peuvent d’ailleurs être placées intérieurement contre les glaces. (NDL: Glaces = Vitrines)...

Enseignes Lumineuses de jour 1912

La société Continentale du Verre-Soleil* a trouvé une application nouvelle de son verre spécial lenticulaire. Sa notoriété comme amplificateur de lumière et diffuseur de lumière n’est plus à faire. En effet, elle fabrique même des enseignes lumineuses en plein jour, sans le concours d’aucune lumière artificielle....

Vitraux en Verre-Soleil coloré

En dehors même du domaine décoratif, l’emploi du verre prismatique couleur saphir (NDL: Bleu), se recommandait tout particulièrement pour les pays chauds. On savait, en effet que le bleu spectral interceptait les rayons caloriques, (NDL : Ancienne appellation du Rayonnement Infra-Rouge). C’est en s’appuyant sur ce principe qu’ils ont cherché, pendant quelques années, à se protéger de la chaleur à l’aide de peintures bleues dont on enduisait les vitrages et les toitures. Mais, tous ces divers systèmes, n’offraient que peu de résistance à la pluie et surtout aux orages. De plus on arrivait par ce procédé à n'atténuer la chaleur que dans des proportions à peu près nulles, au détriment absolu de la lumière. Celle ci ne passant que très difficilement au travers des couches opaques de peintures....