. gravure sur verre Archives – L'atelier du verre Mousseline

Art-déco et sablage sur verre

NDL :  Si je vous dis « vitrail » vous me répondrez cathédrales, Chartres ou Notre Dame bien sûr… Mais si je vous dis verre sablé, sablage sur verre Art-Déco… à moins d’être du métier ou connaisseurs… les réponses sont beaucoup moins claires… Voici donc mon article sur l’âge d’or de la décoration sur verre par sablage dans les années 30… comme toujours, il s’agit d’un résumé,  pour allez plus loin Les sources sont citées en bas de page… Bonne lecture. CF

 

L’Art-Déco

Souvent associé aux années 20, Le mouvement Art-Déco (abréviation d’Art décoratif) est un mouvement artistique qui apparait en fait vers 1910. Sur le principe il s’agit d’une opposition aux formes arrondies naturelles et végétales de l’Art Nouveau auquel il succèdera pleinement après la première guerre mondiale. A noter que le style Art-déco se caractérise par des compositions de formes géométriques ce qui le rend d’autant plus facile à reconnaître.

Luminaire art deco

Dessin original Art déco par Léoplod Van Lierde Graveur sur verre en 1930

Ci dessous des reproductions de vitrages Art-déco.

Réalisation atelier du verre Mousseline

(NDL) : Il ne m’est pas possible d’exposer ici pour le moment les dessins, catalogues, ou photographies originales que j’ai pu collecter. En effet certains droits d’auteurs sont toujours en vigueur actuellement. Ce sont donc quelques reproductions gravées par mon propre atelier qui servent d’illustrations.

Dessin style art-deco

Modèle de décor style Art-déco

Dessin décor luminaire art-deco

Modèle de dessin  Luminaire Art-déco

gravure sur verre art-deco

Panneau de verre Art-déco gravé par sablage

Porte vitree art-deco

Porte sablée Art-déco années 30

panneau art deco gravure au jet de sable

Gravure sur verre Art Déco au jet de sable

givrage sur verre

Verre dépoli effet givré

Le Sablage sur verre

du vent et du sable…

 

1872 la première sableuse

La technique du sablage sur verre trouve son origine avec l’ingénieur Thilghman aux états unis. Vers 1872 il remarqua l’usure du sable projeté par le vent sur de nombreux vitrages d’habitations situées sur les plages le long de la côte Est des Etats-Unis. Partant de ce principe de projection de sable par l’air il inventa alors un appareil qui sera breveté et qui deviendra la première machine de sablage sur verre à vapeur sous pression. Par la suite le principe du sablage sur verre se perfectionnera, notamment avec l’ingénieur Allemand Alfred Gutmann.  Mais ce n’est qu’à la fin des années 1900 avec l’arrivée de l’air comprimé, que les premières utilisations industrielles apparaissent. D’abords pour le traitement des surfaces métalliques (microbillage d’aujourd’hui), puis pour le marquage du verre creux ( gobeleterie)  et enfin, pour la réalisation de gravure sur marbre ou sur verre comme la marmorite, ou l’opale.

L’âge d’or pour le sablage sur verre

Une technique bien adaptée…

La technique de sablage sur verre associée à des pochoirs adhésifs souples arriveront à maturités dans les années 1920 grâce à la demande dûe au mouvement Art-déco. Particulièrement bien adapté aux lignes et formes géométriques qui caractérisent ce style décoratif, il y aura un véritable âge d’or pour le verre sablé et ses techniques de décorations.  Cependant, cela ne concernait pas que le verre plat, mais aussi le verre à chaud, comme le moulage (Lalique…) ou le pressage (Sabino…)  Entre autre…

 

Des vitrages plus épais

le verre étiré 

La fabrication du verre par etirage a Aniche

Les années 30 marquait également l’arrivée de nouveaux procédés de fabrication du verre plat avec notamment l’étirage Fourcault . Ce procédé permettait la fabrication de grand panneaux de verres de fortes épaisseurs en grandes quantités. L’étirage Fourcault à littéralement atomisé le soufflage traditionnel du verre plat au canon qui finira par disparaître en 1939. De grande verrerie de l’époque adoptèrent ce procédé, comme la verrerie d’en Haut à Aniche, la verrerie de Penchot près de Decazeville entre autre… Ces nouveaux produits verriers se révélèrent des surfaces idéales pour le sablage sur verre. Ils ont permis la réalisation de grands ensembles décoratifs pendant toute la pèriode Art-déco.

Une technique contraignante

Un matériel conséquent

Comme on peut le constater ci-dessous, les sableuses d’aujourdhui ne sont pas très différentes de celles utilsées à l’époque.

sableuse a surpression luchaire

Matériel de sablage sur verre dans les années 30

sableuse Sloan pour le sablage sur verre

Sableuse Sloan St-Ouen années 30

sableuse pour la gravure sur verre

Sableuse a surpression en jet libre 2021

Il faut noter que l’utilisation du sable en abrasif pour le sablage sur verre est aujourd’hui interdite ou très contrôlée. Le sable a été remplacé par l’oxyde d’alumine (corindon) qui a la particularité de ne pas se fixer dans le corps humain. La santé est ainsi préservée face aux maladies respiratoires due à l’exposition à la silice. Les filtrages d’air pour les casques, le dépoussiérage ainsi que les améliorations des débits d’air des compresseurs sont bien sûr plus évolués que dans les années 30. Cela dit pour le reste, le travail du sableur en jet libre reste encore auhourd’hui quelque chose de difficile, très physique et très solitaire… NDL . Je reviendrais bientôt la dessus dans un prochain article… affaire à suivre

Casque pour le sablage sur verre

Casque de sablage Sloan St-Ouen 1930

Scaphandre jet libre

Casque de sablage 2021

Pochoirs adhésifs pour la gravure

De la Colle et du papier buvard

A cette époque bien sûr pas encore de vinyl adhésif en rouleaux comme aujourd’hui. La confection de pochoirs adhésifs pour le sablage sur verre était encore quelque chose de très artisanal. D’un coté du papier buvard multicouches, de l’autre de la colle à chaud pour l’enduire. Il s’agissait surtout de ne pas être trop dur, en effet plus une matière est dure plus elle est altérée par le jet de sable sous pression. A l’inverse un pochoir adhésif plus souple résistera mieux à l’impact de l’abrasif qui rebondit sur sa surface. Des fabricants commercialiseront ce type de pochoirs adhésifs jusque dans les années 60-70. La réalisation des décors se faisait en découpe manuelle à l’aide de stylets.

papier colle pochoir de sablage

Papier colle pour le sablage sur verre

pochoir de sablage

Pochoir pour le sablage 1950

Ateliers et Art-déco

C’est à partir de 1925, que l’on trouve dès lors un véritable engouement pour la technique du sablage sur verre. Aussi, plusieurs ateliers de décorations sur verre de l’époque, se spécialisent ou s’adaptent à ce « nouveau » mode de production créatif. On retrouve ainsi le verrier Gerrer de Mulhouse, mais aussi des miroitiers comme Courbu à Bordeaux ou J-Scory à Paris en plaine St-Denis, sans oublier le fabricant d’enseignes Bouvais à Paris également.

Albert gerrer verres a vitres

Glaces et de verres à vitres Albert Gerrer

Miroiterie Courbu 1930 Bordeaux

F. Courbu Bordeaux Années 30

Catalogue de dessin art-deco

Etablissements J Scory Paris 1930

Bouvais enseigne paris

Enseignes BOUVAIS Paris années 30

Gaëtan Jeannin

Ingénieur des arts et métiers

De tous les ateliers actifs pendant le mouvement Art-déco, c’est celui de Gaëtan Jeannin qui se se distinguera. D’abord ingénieur des Arts et métiers, travaillant le vitrail à la suite de l’atelier G-Hubert (1858) situé au 181 avenue Edouard Vaillant à Billancourt, Il développa ensuite un grand nombre de techniques et brevets SDG sur plusieurs types de vitrages de l’époque, comme l’Opaline ou la Marmorite. Il utilisait pour cela un éventail de techniques très large. C’est-à-dire le sablage sur verre en plusieurs grains, ce qui suppose plusieurs cabines de sablages, gravure à l’acide, patines, dorure à la feuille d’or et argenture ou même mise en couleur ou vernissage…

 

Une activité commerciale soutenue

Très actif sur le plan commercial, il n’hésitait pas à faire sa propre promotion dans des revues techniques spécialisées en rédigeant des articles descriptifs et pédagogiques. Comme beaucoup d’autre ateliers de l’époque, il fera appel à des artistes pour la réalisation de dessins de décors appliqué au verre s’intégrant principalement dans l’agencement de magasins, décors de vitrines, enseignes et luminaires.

gaëtan Jeannin Gravure sur verre

Gaëtan Jeannin verrier décorateur

Atelier gaetan Jeannin

Ateliers d’art Gaëtan Jeannin

Et ensuite… ?

Et bien la période Art-déco sera le dernier style décoratif reconnu comme tel, il s’achèvera en 1939. Ensuite après la seconde guerre mondiale quelques ateliers ont perduré. Le sablage sur verre a continué dans quelques miroiteries et est tombé en désuétude s’adaptant mal aux styles des années 50 à 70. On le retrouve néanmoins, dans le grand public, sous la forme de vitrages sablés très simplifiés, fabriqué par les établissements Gerrer pour les meubles Mado.

A quelques exceptions près… Il faudra attendre les années 80 pour que cette technique de décoration du verre ressorte de l’oubli, avec une remise à jour salutaire et contemporaine grâce à l’influence de grands ateliers parisiens… mais ça, c’est une autre histoire…

Liens et Sources

  • Documentations :
  • Archives de l’atelier de gravure sur Verre Léopold Van Lierde.
  • Revues ” le Miroitier de Fance” N°22 et 23 de 1929
  • Revues “Glaces et Verres”  St-Gobain N°1 (1927),  N°2 et N° 6 (1928), N°26 (1932).
  • Photos reproduction des vitrages Art-déco par l’atelier du verre Mousseline.
  • Vidéo sur le sablage sur verre tournée en Mai 2021 à l’atelier du verre Mousseline.

Machine à Jet de sable 1910

Légende ou fait réel…  Voici l’introduction d’un catalogue ancien de présentation des machines de gravures à Jet de Sable de l’ingénieur Alfred Gutmann en Allemagne après 1910.  (Texte littéral)

 

Jet de sable et décoration du verre

“Ce procédé, qui donne des résultats si remarquables, a été découvert par un américain il y a une vingtaine d’années.

La découverte, comme tant d’autres, est due au hasard. Un colon s’était construit une maison dans les prairies du Sud-Ouest, à un endroit oh le terrain était sablonneux.   L’habitation étant exposée à des vents extrêmement violents qui régnaient dans la contrée. Le colon remarqua avec surprise qu’en très peu de temps les vitres de sa maison devenaient mates au point de rendre la vue à travers elles absolument impossible. Ayant remplacé ces vitres par d’autres, celles-ci subirent bientôt le même sort. Le propriétaire attribua ce résultat à l’action des grains de sable projetés avec force par le vent contre le verre.

invention du sablage

Ayant consulté un ingénieur* de passage dans la contrée, celui-ci lui conseilla de protéger les vitres au moyen d’un treillage fin en métal. A une seconde visite, l’ingénieur* constata que le dessin du treillage se trouvait très nettement et très exactement reproduit sur le verre. Cela lui suggéra l’idée de construire un appareil basé sur l’action du sable projeté avec une grande force par une force motrice quelconque, et pouvant servir à décorer toutes espèces d’objets en verre. Les résultats obtenus, comme par exemple la décoration en une demie minute de temps et en des dessins des plus compliqués sur des globes en verre, étonna tous les hommes du métier.

(NDL En fait l’ingénieur en question serait Mr Thilgman inventeur de l’abrasion mécanique par jet de sable)

Alfred GUTMANN

Hambourg – 1885

La société Gutmann fut fondée en 1885 dans ce qui est à présent le quartier de l’Altona Ottensen sur la rive droite de l’Elbe à Hambourg. 

le procédé d’abrasion mécanique par jet de sable et vapeur fut inventé en 1870 par le physicien B-C Tilghman à Philadelphie au Etats-unis. L’invention fut repérée par Alfred Gutmann qui voyait là une innovation majeure pour l’industrie.. Dès 1893 cet ingénieur Allemand déposa plusieurs brevets de machines à jet de sable soit à vapeur soit à air comprimé destinées à diverses applications pour la pierre, le métal et bien sûr le verre.

 

Entete lettre alfred Gutmann

Les usines Alfred Gutmann en 1930

Alfred Gutmann OTTENSEN

Machines de sablage pour le verre

Machine à  jet de sable N°1

Machine a jet de sable 1910

sableuse pour le marquage 1910

 

Cette machine à  jet de sable portative servait uniquement à la gravure de marques de fabriques (Logos). Elle marquait aussi bien les bouteilles que les cylindres et ustensiles en verre, faïence ou porcelaine. La taille du marquage ne dépassait  pas les 35 M/M. Un seul homme suffisait pour son fonctionnement et son rendement atteignait les 300 à 500 Gravures à l’heure.

Appareil à jet de sable N°2

Machine a jet de sable 1910

Sableuse a Manchon en 1910

 

Conscient que ses machines de gravures par jet de sable étaient plutôt destinées à la grande industrie, Alfred Gutmann proposait aussi des machines plus petites. Elles étaient surtout  destinées aux artisans dans le but de les soutenir pour concurrencer les gros fabricants. La machine à jet de sable N°2 avait été conçue à cet effet. Elle était destinée au travaux de gravures et matages (verre dépoli) de verres à vitres sur mesures.

L’appareil peu coûteux était très simple à utiliser. Le sablage se faisait par dessous,  la plaque de verre positionnée à plat sur un jet de sable à la verticale dans une cabine à manchon (passage des mains) et commande au pied. Le rendement était de 5M2 par Heure pour le matage (dépolissage) et 0,6 M2 à l’heure pour la gravure de verre dit “doublé” (plaqué en couleur).

Machine à jet de sable perfectionnée N° 4 et N° 30 et 31 (air comprimé)

 

ancienne sableuse a vapeur

Appareil à jet de sable à vapeur

 

La  machine à jet de sable N°4 était destinée à la production de dessins et ornements en mat sur des matières très dures :

  • D’abord les pierres naturelles ou artificielles, le marbre, le granit, la syénite.
  • Ensuite le verre à vitre, le verre creux, la gobeleterie et la marmorite.
  • Enfin tous les métaux, certains caoutchoucs durcis, et l’ivoire.
  • La machine sert également à user les couches de couleurs du verre doublé ou plaqué. (voir verre diamanté) ainsi qu’au perçage.

 

Mais la particularité de cette sableuse est surtout l’utilisation directe de de la vapeur sous pression de 3 à 4 bars plutôt que de l’air compressé. Au départ l’utilisation de la vapeur pose pas mal de problèmes de température et d’humidité. Alfred Gutmann à résolu ces problèmes par un dispositif ingénieux d’adjonction d’air froid entraînant poussière et vapeur. Comme pour la machine N° 30 le travail se fait à plat par une seule personne.

 

La machine N° 30 est similaire mais fonctionne par air comprimé.

ancienne machine de gravure sur verre

 

 

 

La N° 31 version à jet libre et mobile de la N°30

machine a jet de sable libre en 1910

 

 

La plume à graver le verre

petite sableuse à graver le verre

Plume à graver le verre 1910

 

Cette petite machine a jet de sable ou Plume était recommandée pour des pressions d’utilisation inférieure à 1 Bar. Conçue pour être utilisée à main levée, ce petit crayon à jet de sable servait à la correction des imperfections de gravure sur verre sablée ou maté par acide.

 

NDL: Un appareil très similaire existe toujours aujourd’hui, voir le lien : https://www.paascheairbrush.com/product/aecr/

Le mousselinage du verre

NDL:  Le terme mousselinage du verre se retrouve dans plusieurs documents commerciaux entre 1910 et 1935. Saint-gobain en parle dans ses catalogues de produits spéciaux en 1933. On trouve également ce terme dans un catalogue de la société du verre étiré de 1912. Mais la première trace écrite découverte se trouve dans un article sur les procédés de sablage de la revue La Nature” N° 1309 de 1902. A l’heure actuelle j’ignore totalement à quoi peut ressembler un verre mousseline sablé de l’époque. Ni par l’aspect de surface ni à quel type de décor mousseline cela correspond.  Le fait est qu’en 1910 une machine de sablage avait été conçue pour cela.

 

Machine a jet de sable pour le mousselinage du verre.

 

mousselinage du verre jet de sable 1910

Mousselinage du verre et sa Machine à jet de sable

 

Cette machine de grande taille bénéficie d’une invention breveté sous le numéro 85811 (allemagne) concernant le désablage de l’air dans un aspirateur pour séparer la poussière, l’abrasif et l’air. La machine fonctionne avec un jet de sable vertical sous lequel circule le verre à vitre à l’aide d’une table équipée de rouleaux d’entraînement en caoutchoucs. Le résultat est un sablage très fin très proche de l’aspect du verre dépoli par acide.

 

Le rendement donné  est de de 27 à 45 M2 (ou Mètre linéaire ?) par Heure !!! puissance nécessaire de 8 à 12 CV pour des largeurs de vitrages allant de 750 à 1250 M/M suivant les modèles. La mise en oeuvre se fait par je cite : une ouvrière ! (nous sommes en 1910…)

 

Les Pochoirs de sablage

A noter que le constructeur Alfred  Gutmann propose gratuitement une formation pour la réalisation des pochoirs destinés à la décoration par jet de sable. La méthode est similaire à celle du procédé Picard et Cie déjà décrit précédemment. Cela consistait à graver ou photograver d’abord une plaque de métal par acide, pour réaliser une matrice. Ensuite on recouvrait le tout d’un mélange liquide épais de bitume de judée et de caoutchouc. Enfin comme pour un tampon on posait une feuille de papier de soie qui servait de transfert d’application sur le verre.

Installation de sablage à jet libre en 1910

casque ancien de protection pour le sablage

On parle d’installation à jet libre lorsque l’opérateur est libre de ses mouvements pour guider le jet de sable à l’aide d’un tuyau et d’une buse de sortie de l’abrasif. L’intérêt est de ne pas être limité par la taille des vitrages à graver. L’usage d’une telle sableuse dans un lieu clôt nécessite au moins un casque de protection. Alimenté par air le casque évite d’abord l’absorption des matières nocives en suspension dans l’air. Ensuite il protège les retours des projections d’abrasifs dans les yeux et sur le visage grâce à une visière interchangeable.

 

Plan installation de sableuse 1910

Installation de sablage en 1910 : A: Compresseur, B: Réservoir d’air, C: Sableuse, D: tuyaux du jet libre, E: Table de travail, F: Tuyau d’alimentation en air, I: Conduite d’eau pour le refroidissement, H: Transmission.

Liens et Sources

 

Le mousselinage du verre:

Machines de Sablage:

  • Catalogue original d’Alfred Gutmann 1910 et 1930.