. verre-mousseline Archives – L'atelier du verre Mousseline

Miroiterie ROBCIS – GRAMONT

La Maison de Miroiterie dont nous nous occupons a été fondée en 1805 par M. SUTTIN. M GUSTAVE ROBCIS, notable commerçant, en est le propriétaire actuel. Tout d'abord, la fabrication de cette maison était limitée aux verres à vitres, quoique cette dernière offrît fort peu de différence avec celle des verres à glace. G ROBCIS, décidé à donner à la Miroiterie une véritable impulsion, afin de satisfaire aux exigences du goût moderne (1883). Pour cela il fit installer l'importante succursale, dont l'adresse est indiquée plus haut. (75 Rue du Faubourg St-Antoine à Paris) Grâce à cette décision, M. ROBCIS a obtenu la récompense de ses efforts. Ses merveilleuses créations ont été justement remarquées par le jury et le public, lors de l’exposition des Arts décoratifs, au palais de l'Industrie. Ce n'est cependant pas sur les moyens employés à la fabrication des glaces que nous voulons attirer l'attention de nos lecteurs, mais bien sur...

Gugnon Fils Rue du Faubourg Saint-Denis

Auguste Raphaël Gugnon né en 1835 et fils de Louis Napoléon Gugnon succède à son père en 1864 et s’installe au 130 Rue du Faubourg Saint-Denis sous le nom Gugnon Fils Verres à vitres. Dans la même rue au 188-190 un autre atelier similaire fait aussi son apparition, l’atelier Aubriot-Gugnon fondé par Joseph Edouard Aubriot (1835-?) et son épouse Joséphine Claire Gugnon née à Metz (1837- 1904) et fille de Louis Napoléons Gugnon. Joseph Aubriot est donc le Beau-Frère d’Auguste Raphaël Gugnon. ...

Laurent et Cie Paris 1843

En fait il s'agit d'une reprise d'un atelier plus ancien qui appartenait à un certain Alexande Billard, chimiste et peintre verrier. Le repreneur s'appelait Emile Laurent. Né vers 1802 au départ il est imprimeur à Bruxelles. Cet atelier sera renommé en 1843 "Laurent et Cie" 15 Rue Neuve-Ménilmontant à Paris. Emile Laurent à notamment travaillé avec l'architecte Debret de 1842 à 1847. Il réalisera des vitraux qui étaient destiné aux chapelles la Basilique St-Denis. En 1847 Gaspard Gsell dessinateur pour la Manufacture de Choisy le Roi de George Bontemps rejoint l'atelier d'Emile Laurent. Par la suite en 1860 cet atelier prendra le nom de « Laurent et Gsell » après le mariage de Gaspard Gsell avec la fille de son associé Emile Laurent....

Vitre imprimée mousseline 1877 Partie 3

[vc_row row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" text_align="left" video="" css_animation="" box_shadow_on_row="no"][vc_column][vc_column_text]Troisième Partie d’un rapport de 1877 par la société d’encouragement des Arts Chimiques, qui nous renseigne sur la fabrication d'un modèle de vitre imprimée mousseline avec ajout de décors en tulles brodés. Description faite  par  son inventeur Monsieur Aubriot verrier fabricant à Paris.   NDL : Mr Aubriot s’adresse toujours à la commission de la société d’encouragement des Arts Chimiques. Il explique aux personnes de l’assemblée la fabrication des verres émaillés mousselines avec Tulle brochés ou non semblable à la photo ci-contre, à l’aide d’une machine de son invention : Préparation du décor tulle. 3/… Sur un châssis prévu à cet effet on tend soit une tulle, soit une mousseline unie, brodée ou brochées ; s’il y a des parties brochées on les met en concordance avec les ornements déjà réalisé par le pochoir précédent, puis on passe dans la boîte à poussière. NDL : Il s’agit donc d’utiliser une vitre imprimée...

Vitrages imprimés mousseline 1877 Part-2

[vc_row row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" text_align="left" video="" css_animation="" box_shadow_on_row="no"][vc_column][vc_column_text] Seconde Partie d’un rapport de 1877 par la société d’encouragement des Arts Chimiques, qui nous renseigne sur les travaux d'un certain Mr Aubriot sur l’industrialisation des vitrages imprimés mousseline, avec invention d’un procédé de fabrication en couleur associé à un four de cuisson spécifique.   Les vitrages imprimés mousseline, entre dans la décoration des boudoirs, vestibules, salles de bains et autres chambres comportant un certain luxe. On a remplacé par les verres mousseline en couleur, ou à plusieurs couleurs, les verres mousseline ou tulle, primitivement employés, obtenus par les procédés classiques, unis ou à dessins variés.   NDL : Mr Aubriot nous parle ici du remplacement de verres mousseline classique blanc, gris ou avec Tulles brodées, par des verres mousselines de couleurs de sa fabrication. Il s’adresse toujours à la commission d’Encouragements des Arts Chimiques…   … Vous avez été les témoins attentifs des premiers essais tentés pour créer l’industrie des...