.verre-mousseline Archives – L'atelier du verre Mousseline

Tarif de miroiterie Lille 1895 ( mise à Jour)

Tarif de miroiterie

Tarif de miroiterie en 1895

Bien qu’en très mauvais état, cet ancien tarif de miroiterie nous renseigne sur les différents types, conditionnements et prix des verres à vitres courants commercialisés en 1895.

 

 

A/ Tarif de miroiterie

Gravure sur verre Leleu Fils

Tout d’abord cet ancien tarif de miroiterie a été édité par l’atelier de gravure sur verre, vitraux et vitrerie Leleu installée en 1880 au 157 boulevard de la Liberté à LILLE. L’atelier de gravure sur verre à l’acide LELEU-FILS a été installé en 1884 au 19 Rue sans pavé aussi à LILLE. Cette entreprise était également un dépôt des verreries DELILLE et Cie D’ANICHE au 114 Boulevard de la liberté toujours à LILLE en 1887.

 

D’après un entête d’un document de 1887 cette entreprise commercialisait des :

Verres à vitres, Mousseline, cannelés, Dépolis, bombés… Mais aussi des verres de Couleurs, Unis coulés, givrés. Des rosaces, des cives des cabochons et bien d’autres produits verriers de l’époque.

 

 

B/ Tableau de Verre simple.

Le Verre dit « simple » est d’environ 1 Millimètre d’épaisseur. Le terme « Fausses mesures » peut désigner des mesures soit non contrôlées soit non normalisées. De plus la signification exacte des colonnes de nombres est pour le moment indéfinie.

 

 

C/ Des Conditionnements curieux.

Ces deux tableaux présentent ensuite, un ensemble de conditionnement de vitrages anciens vendus en caisses correspondant très probablement à des dimensions normalisées locales* de l’époque.

Ligne du haut : 3ème Choix, 3ème Choix ½ Double (environ 1.5 M/M d’épaisseur), 3ème Choix 3M/M ou verre triple (environ 3 M/M d’épaisseur)

A noter que les prix sont en Francs et vont de 1,50 à 10 Francs suivant dimensions et épaisseurs. Le tarif est à la feuille de verre.

 

Les Mesures:

DOUAISIENNES (Douai), GRANDES LILLOISES, VALENCIENNES, LILLOISES FORCEES, FLAMANDES, BOULONNAISES (Sans doute Boulogne sur Mer), CALAISIENNES (Calais), LYONNAISES, ALSACIENNES, DUNKERQUOISE, PICARDES, DOUBLES MANCHONS** (Grande longueurs et largeurs), ROUBAISIENNES (Roubaix), DOUBLES MANCHONS** LILLOIS, WALLONNES, LORRAINES, DOUBLES MANCHONS** LILLOISES FORCEES, TOURQUENNAISES (Tourcoing), ARTESIENNES, MAXIMUS (Très grandes dimensions 1590 x 1110 M/M…).

EXTRA : Mesures Belges. 6 Francs le mètre carré.

*NDL : L’origine de cette pratique reste à découvrir…

** Le terme « Manchon » désigne une taille de cylindre de verre soufflé Bouche qui une fois coupé et étendu devenait du verre à vitre plat.

 

 

D/ Les verres décoratifs

Ensuite vient Les tarifs des vitrages anciens en Mesures courantes Cannelés et Mousselines.

On les trouve en MESURES COURANTES ET MESURES LILLOISES. Les prix variaient entre 0.85 et 2.30 Francs suivant les épaisseurs, Simple (1M/M) ½ Double (1.5 M/M) et Double (2 M/M)

Plusieurs Choix et dénominations sont Lisibles.

3ème et 4ème Choix,

Verre dépoli,

Verre Cannelé

Mousseline

Bandes Mousselines

Mousseline Mat

Mousseline Tulle

 

En dessous divers accessoires sont à la vente, étain et plomb pour le vitrail, pointes de vitriers, Cloche à boutons…

 

 

E/ AUTRES vitrages industriels

Dans cette partie du tarif de miroiterie ce sont d’autres vitrages anciens industriels qui sont proposés. Les épaisseurs sont de 1.5 et 2 M/M environ.

De Haut en Bas :

  • PANNES ordinaires en verre (Sorte de tuile transparente) au prix de 0.35 ou 0.45 Francs Pièce.
  • DALLES en Verre coulée vendue 0.40 Francs le kilo.
  • VERRES Cavé et losangé. A 4.10 Francs le Mètre carré.
  • VERRES imprimés à 7.50 Francs /M2
  • Perforés (Vitrages anciens inconnu) à 15 Francs /M2
  • VERRES imprimés en couleur à 10 Francs Le Mètre Carré.

NDL : Il est important de noter que les vitrages imprimés de cette époque étaient vendus bien plus cher que les verres à vitres mousselines.

 

 

F/ Les verres de Couleurs

  • Vert, Rouge, Bleu, Jaune, Violet de 2,50 à 3 Francs La feuille.
  • Coulé Blanc ou teinté (Verres plus épais Clair ou couleurs) 5 à 6 Francs le Mètre carré.
  • Rouge Granuleux à 9 Francs le Mètre carré.

 

 

G/ Les Rosaces.

Les rosaces sont des petits carreaux se logeant dans des angles ajourés de portes anciennes vitrées. Il y en avait aussi de plusieurs sortes. Les dimensions de ventes vont de 120 x 120 M/M à 240 x 250 M/M

Les prix variaient de 0.20 à 2 Francs pièces suivant la dimension et le type :

 

 

H/ Tarif de miroiterie et Glaces Etamées

Il s’agit surtout d’argenture à Façon ou de miroir au détail.  En fait Le Terme Glace Etamée désigne une argenture à base d’étain et de nitrate d’argent. Néanmoins l’argenture Etain / Mercure était déjà officiellement interdite depuis 1850. Mais cette pratique a quand même perduré très longtemps dans les ateliers de Miroiteries.

En dessous des Tablettes en glace argentée et des plaques de propretés (Petit verre biseauté et percés pour les poignées de portes et signalétique) sont proposées à la vente.

Sources :  Tarif de miroiterie LELEU & Fils Décembre 1895.

Autres sources : Centre de Mémoire de la verrerie d’en Haut à Aniche.

Remerciements à Mr Van Lierde.

 

Vous pouvez télécharger le document original (30 Mo Jpeg 300 dpi) en vous inscrivant sur l’espace VIP du site.

Reproductions de verres anciens 2 motifs

Au cours de ces derniers mois un certain nombre de nouvelles reproductions de verres anciens ont été fabriquées par l’atelier du Verre mousseline. Elles ont été rajoutées aux collections présentées sur le site.

Pour rappel Comme indiqué sur les pages devis – Contact du site il existe 3 types de reproductions de verres anciens Mousseline.

  • Le vitrage Mousseline classique à motifs clair (le plus courant)
  • Le vitrage Mousseline à Motif Tulle (plus rare)
  • Le vitrage classique à motifs clair sur fond dépoli (fréquent)

 

Reproductions de verres anciens sur fond dépoli

Pour ces reproductions de verres anciens translucides, opaques aux regards mais laissant passez beaucoup de lumière, l’atelier utilise une base de vitrage déjà dépoli par acide, et applique ensuite le décor par sablage du verre. Cela peut se faire avec tous les motifs mousselines classiques voir ci-dessous :

 

reproductions de verres anciens dépoli

Reproductions de verres anciens dépoli

Vitre a decor porte ancienne

Nouveaux  motifs de verres mousselines.

Au cours du mois d’août 2016 deux nouveaux motifs ont été répertoriés et numérisés par l’atelier. L’un provient de la région d’Orléans et porte le N° 47.  Le second porte le N° 48 et provient de la région Val de Loire. C’est une variante modifiée du motif N°35. Il faut en effet savoir que l’atelier a jusqu’à présent sauvegardé 48 Motifs de vitres anciennes mousseline différents. Mais c’est sans compter les variantes qui sont au nombre d’une vingtaine et qui ne sont pas encore toutes éditées.

Motid de verre mousseline N-48

Vitre a motif Mousseline N°48

Motif vitre mousseline N-48

Motif mousseline N° 48

Verre a vitre mousseline N-47

Verre a vitre mousseline N-47

vitrage sable N-47

Motif Mousseline N° 47

  • Une variante est une version différente d’un même motif décoratif soit par une différence de tailles des dessins, soit par un rajout ou un retrait d’un élément répétitif du motif. Cela arrive souvent du fait que les reproductions de ces verres anciens étaient probablement plus ou moins bien recopiés d’une verrerie à l’autre. Il n’y a pour le moment aucunes traces écrites sur l’origine des modèles de dessins Mousselines. Il n’y a pas non plus de traces commerciales, d’un éventuel fabricant de pochoirs servant à l’impression de ce type de verre à vitre… Mais les recherches se poursuivent sur le sujet.

Nouvelles Acquisitions

Deux vitrages diamantés authentiques assez rares et en très bon états de conservations ont été acquis et répertoriés par l’atelier. Leurs origines exactes restent inconnues. Les deux vitrages viennent de la région sud est, ils sont en verres plaqués rouges sur clairs et ont été gravés par acide fluorhydrique comme on le faisait dans les grandes miroiteries de la fin du 19ème siècle. Le premier est décoré par le motif N° 3 Diamanté rouge assez surdimensionné… Le second est beaucoup plus complexe n’est pas répertorié et garde un part de mystère sur la nature du type de pochoir utilisé.

Gravure sur vitre rouge

Verre authentique gravé diamanté rouge Motif N° 03

Vitrage original gravé en rouge

Authentique verre gravé diamanté du 19ème siècle

Vitrage décoratif et ancien atelier Gugnon.

Un document très rare.

 

Analyse d’une photographie très ancienne et exceptionnellement bien conservée de l’Atelier Gugnon & Fils fabricant de verre à vitre et spécialiste du vitrage décoratif mousseline. Cet atelier verrier était situé au 130 Rue du Faubourg St-Denis à Paris après 1870  et au moins jusqu’en 1889. (L’atelier fit faillite pour mauvaise gestion). Le document n’est malheureusement pas daté, et les personnages impossibles à identifier pour le moment.

 

 

Louis Napoléon GUGNON

Né en 1808, dépositaire de nombreux brevets d’inventions concernant la peinture sur verre et le vitrage décoratif, Mr Louis Napoléon Gugnon était originaire de Metz (Moselle). Devenu Maître peintre verrier associé à un certain Laurent Charles Maréchal, il fut un des protagonistes du renouveau du vitrail Français dans son atelier de Metz après 1826. Il optera pour la nationalité Française suite aux évènements de 1870 et il quitta Metz pour s’installer à Paris.

 

 

Une mise en scène.

Cette photographie est bien sûr mise en scène, nous sommes au fond d’un atelier verrier bien nettoyé… On remarquera la fierté affichée sur le visage de ces hommes du verre

Atelier fabricant de vitrage decoratif

Ce document exceptionnel est une propriété de Christian Fournié / Artisan Verrier. il a été acquis après de longues recherches. Son utilisation éventuelle est soumise à une demande préalable. Merci de respecter les sources…

 

Un Atelier de fabrication de vitrage décoratif.

Description provisoire.

  • : Four a Moufles pour la cuisson des vitrages décoratifs émaillé en décor Mousseline, ou autres éléments peint entrant dans la composition de vitraux.
  • B : Cheminée d’évacuations des vapeurs.
  • : Moufles en étages
  • D : Rack en métal sur lesquels étaient empilés les vitrages décoratifs préalablement peint séparés les uns des autres par du plâtre afin d’éviter une fusion entres les plaques de verres.
  • : Pinces de manipulation des racks
  • : Treuil manuel ou peut-être déjà électrique ? monté sur chariot.
  • G : Pont Roulant
  • H : Rails et mécanisme du pont roulant mobile
  • : Câblages électriques ? Cordages?
  • : Probablement établi servant à la préparation des racks avant et après la cuisson Le personnage en chemise blanche à droite à une brosse dans la main.
  • K : Caisses contenant des plombs d’assemblages destinés à la réalisation de vitraux. Aujourd’hui encore les emballages sont les mêmes en caisses bois. N’oublions pas que l’atelier Gugnon et Fils était aussi fabricant de vitraux en très grande quantités d’où un stock de plomb conséquent.
  • L : Des chariots à 2 ou 4 roues ? sont empilés les uns sur les autres entre 2 grandes planches de maintien. Les roues semblent adaptées pour rouler sur des rails… Mais il peut aussi s’agir de l’équivalent de nos chariots de manutention a 2 roues actuels,  ( “Diable”) servant à la manipulation des charges lourdes…
  • M : Pupitre de coupe de verre (voir l’équerre sur la table)
  • N : Châssis de stockage de vitrages décoratifs finis coupés a mesures fixes (d’où la table de coupe du côté gauche) Prêt à la mise en caisse.

Un vitrage et des personnages…

  • O : 2 Hypothèses :
  • Il pourrait s’agir d’une vitre gravée à l’acide. On distingue très bien une frise grecque N°7 et un motif central. Il repose sur 2 petites calles et une couverture à l’arrière. Ce type de vitrage décoratif délicat à produire n’a rien à faire là dans ces conditions près du four (puisque-il était produit à froid), sauf peut-être pour la mise en scène… Cela dit, il pourrait également s’agir d’un vitrage à décor émaillé de grande dimension.
  • P : 1,2,3 Personnages en costumes probablement le personnel d’encadrement. Il n’est pour le moment pas possible de les identifier.
  • Q : Il y a du vitrage décoratif exposé en verrière d’atelier.
  • Il y a des verres mousselines,
  • des vitraux
  • des verre diamantés
  • des frises diamantés
  • R : Horloge Paris 10 H 15. Date inconnue…

 

Sources: