. vitrages anciens Archives – L'atelier du verre Mousseline

Verres artistiques Art déco

Mise à jour de Décembre 2022 En 1933 Saint-Gobain propose des verres artistiques extra-clairs imprimés suivant les tendances de styles plus moderne comme l’ Art déco. Le Catalogue ci dessous à été édité par la Cie Saint-Gobain Chauny & Cirey en 1933.  Sa numérisation est uniquement destinée à l'identification des vitrages à des fins historique pour le patrimoine public ou privé. La version HD de ce document peut être télécharger après inscription gratuite à la page suivante :  Bibliothèque & Ressources...

Vitraux en Verre-Soleil coloré

En dehors même du domaine décoratif, l’emploi du verre prismatique couleur saphir (NDL: Bleu), se recommandait tout particulièrement pour les pays chauds. On savait, en effet que le bleu spectral interceptait les rayons caloriques, (NDL : Ancienne appellation du Rayonnement Infra-Rouge). C’est en s’appuyant sur ce principe qu’ils ont cherché, pendant quelques années, à se protéger de la chaleur à l’aide de peintures bleues dont on enduisait les vitrages et les toitures. Mais, tous ces divers systèmes, n’offraient que peu de résistance à la pluie et surtout aux orages. De plus on arrivait par ce procédé à n'atténuer la chaleur que dans des proportions à peu près nulles, au détriment absolu de la lumière. Celle ci ne passant que très difficilement au travers des couches opaques de peintures....

Verre réflecteur de lumière 1912

Ces appareils sur châssis en fer, avec pivots permettant de varier l’inclinaison, sont établis ainsi: Soit à mouvement simple de bas en haut (appareils ordinaires fig-16). Soit avec mouvement latéral en plus (appareils articulés fig-17). Le Verre Soleil en réflecteur de lumière par sa prodigieuse intensité lumineuse, rend ces appareils très supérieurs à la concurrence. Surtout notamment aux réflecteurs à miroir ou à verres ondulés. Ceux ci étant d’une installation encombrante et très coûteuse. De plus avec un nettoyage délicat difficile et dangereux ils interceptent aussi la lumière à toutes les parties situées en dessous....

Le verre prismatique

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="full_width" text_align="left" video="" box_shadow_on_row="no"][vc_column][vc_column_text]Parmi les productions des verreries de la fin du 19ème siècle, on trouve des verres à vitres aux propriétés lumineuses: Le verre prismatique. Ce vitrage étrange, à été produit par Saint Gobain / Chauny et Cirey et Breveté SGDG. Il fait surtout partie des verres fabriqués avec le procédé de Mr Chance (GB) exclusivité de Saint-Gobain entre 1890 et 1914.   En fait, Il s’agit d’un verre coulé qui a la propriété d’amplifier la lumière naturelle du soleil. Ils était utilisé pour : Verre à vitre pour l'éclairage de locaux sombres Réflecteur de lumière En vitraux En enseignes lumineuses.   Pour mieux comprendre, voici ce qu’en disaient des catalogues de l'époque vers 1908 et 1912. Le verre prismatique. Slogan : Nous affirmons que seul Le Verre du jour peut s’emparer de la lumière du jour, l’augmenter et la diffuser même dans les locaux les plus obscurs. Un verre amplifiant la lumière...

1872 Les verreries en France

Un rapport rédigé en 1872 dans le but de créer de nouvelles taxes sur l’utilisation du verre, nous renseigne sur les verreries en France et leurs productions.   Chiffres sur les verreries en France vers 1872. Environ 250 usines de fabrication de verre (bouteilles, flaconnage, gobeleterie, vitres, optique…) dont 150 de petites tailles.   Chiffre d’affaire environ 80 Millions de Francs de l’époque dont 30 millions à l’exportation pour une importation quasi nulle. L’industrie des verreries en France à cette époque-là est prospère et performante tant en termes de techniques de fabrications que de prix.   Première Partie: Le verre à Vitre. La verrerie à vitres comprend : Les fenêtres, séparations, impostes, lanternes ordinaires, matériel roulant (voiture, wagon, omnibus…), cadres, orangeries, verrière devantures de magasin. A noter que cela comprend également les verres de jardins*. On appelle verre de jardin des vitrages provenant des bords des feuilles de verres fabriquées par manchon, et présentant un bourrelet sur leurs bords. Impropre...