. Verrerie et Glacerie Archives – L'atelier du verre Mousseline

Glaces et verres spéciaux Jeumont 1900

En juin 1885 est également fondée la marque de fabrique « Les glaces de la Chapelle» comprenant les sites de Recquignies, Jeumont et Aniche. Le dépôt était situé au 145 rue la Chapelle à Paris. (Il sera liquidé en 1908). A noter que dans la même période en 1903, une entente commerciale avait été conclue à Bruxelles entre les sociétés, St-Gobain Chauny et Cirey, Jeumont, le Boussois et Aniche. Elle se concrétisait sous le nom de « Comptoir des Glaceries » et était située au 8 Rue de Boucry à Paris dans le 18ème....

Marmorite, Opaline et Marbrite Fauquez

Ces produits verriers sont tous de la même famille appelée produits verriers de revêtements.  Voici ce qu'écris Saint -Gobain vers 1930 dans son catalogue Aniche, le Boussois sur les produits spéciaux. “L’opaline, les Marmorites et le verre noir sont des produits vitrifié opaques, d’une très grande dureté, inattaquables par les acides et inaltérables à l’air. Ces produits possèdent un pouvoir isolant, identique à celui du verre. Ils ne sont ni poreux, ni gélifs (ne gèle pas), ne s’imprègnent et ne ne se craquèlent pas “...

Marches d’escaliers en verre 1907

Pour commencer,  l'utilisation des marches d’escaliers en verre se faisait grâce à des dalles de verres coulées sur sable ou polies. Il faut noter, que ces dalles de verre  pouvaient mesurer jusqu’à 32 M/M d’épaisseur. En fait elles étaient surtout fabriquées sur le site du Boussois au moins jusque dans les années 70. Depuis lors, la technologie a évolué, on ne coule plus de dalles pour marches d’escalier en verre. La coulée continue des début a été remplacée par la technologie “Float” inventée par Pilkington dans les années 50. Aujourd'hui, associée à d’autres évolutions comme le trempage à plat ou l’assemblage de vitrages entre eux par collage et verres feuilletés, les marches d’escaliers en verre sont devenues peu à peu bien plus courantes....

Verres artistiques Art déco

Mise à jour de Décembre 2022 En 1933 Saint-Gobain propose des verres artistiques extra-clairs imprimés suivant les tendances de styles plus moderne comme l’ Art déco. Le Catalogue ci dessous à été édité par la Cie Saint-Gobain Chauny & Cirey en 1933.  Sa numérisation est uniquement destinée à l'identification des vitrages à des fins historique pour le patrimoine public ou privé. La version HD de ce document peut être télécharger après inscription gratuite à la page suivante :  Bibliothèque & Ressources...

Verre imprimé Chauny et Cirey

Ce document de la Société des Manufactures des glaces & Produits Chimiques de St Gobain. Chauny & Cirey est en excellent état de conservation. Il présente les premiers modèles de Verres Spéciaux disponibles à la vente au 9 Rue Ste-Cécile à Paris. Imprimés et Brevetés (SGDG - Sans Garantie du Gouvernement) ces vitrages coulés de 1897 existaient dans les dimensions allant de 81 Cm à 240 Cm de Longueur pour des épaisseurs de 3 à 4 M/M. A noter qu'on y parle également de Mesures courantes très probablement calquées sur les dimensions d'usages des autres vitrages existant de cette période. A ce propos il est important de préciser qu'à cette époque chaque région, voir commune, avaient leurs propres usages en terme de dimensions de fabrications de vitrages, (Mesures Nord, Midi, Lilloise...

Verres spéciaux Saint-Gobain 1908

Inventaires descriptif et illustré des verres spéciaux pour le batîment produits par Saint-Gobain Chauny et Cirey d'après un document original de 1908. Marches et contres marches d'escaliers, verre armé, dalle de verre, verre spéciaux prismatiques, verre imprimé, et bien d'autres produits verriers de l'époque....

La verrerie de penchot (Aveyron)

La verrerie de Penchot, (à présent Boisse-Penchot) près de Decazeville dans le département de l'Aveyron (France) est un endroit qui me tient particulièrement à coeur, puisque c'est là bas que mes recherches sur les vitrages décoratifs ont commencées. Voici son histoire mise à jour. C. Fournié Décembre 2022 9 ans plus tard...

Verre à vitre soufflé et fabrication

A la fin du 17ème siècle les verreries d’abord itinérantes  commencent à se sédentariser vers 1800 en Bohême et dans les Vosges Alsacienne. C’est dans cette région de l’est de la France que commence la fabrication du verre à vitre soufflé « au canon » (en cylindres). Les investissements nécessaires à la sédentarisation de ces verreries les conduisent à industrialiser le verre à vitre. Elles chauffent leurs fours aux bois d’abord, dévastant des forêts entières. La houille et le charbon remplacent ensuite le bois comme source d'énergie. A noter que les verres à vitres sont aussi appelés « verres des Vosges » pendant la première moitié du 19ème siècle....