.Vitre imprimée mousseline 1877 Partie 3 – L'atelier du verre Mousseline
Fabricant de vitrages anciens

Vitre imprimée mousseline 1877 Partie 3

Troisième Partie d’un rapport de 1877 par la société d’encouragement des Arts Chimiques, qui nous renseigne sur la fabrication d’un modèle de vitre imprimée mousseline avec ajout de décors en tulles brodés. Description faite  par  son inventeur Monsieur Aubriot verrier fabricant à Paris.

 

Vitre imprimée tulle brodés

NDL : Mr Aubriot s’adresse toujours à la commission de la société d’encouragement des Arts Chimiques. Il explique aux personnes de l’assemblée la fabrication des verres émaillés mousselines avec Tulle brochés ou non semblable à la photo ci-contre, à l’aide d’une machine de son invention :

Préparation du décor tulle.

3/… Sur un châssis prévu à cet effet on tend soit une tulle, soit une mousseline unie, brodée ou brochées ; s’il y a des parties brochées on les met en concordance avec les ornements déjà réalisé par le pochoir précédent, puis on passe dans la boîte à poussière.

NDL : Il s’agit donc d’utiliser une vitre imprimée mousseline simple (Voir partie 2) au décor fraîchement fabriquée et avant cuisson de fixation de l’émaillage. Ensuite il s’agit de positionner correctement par-dessus ce vitrage préalablement décoré de son motif, un autre décor en maillage de Tulle, brochés (petits décors tissés) ou non. La boîte à poussière de Mr Aubriot semble être une amélioration d’une invention de Mr Gugnon…

Le Saupoudrage sur la vitre imprimée.

4/ Cette Boîte à poussière est hermétiquement fermée ; elle renferme à la partie inférieur un réservoir, dans lequel se trouve une certaine quantité de couleur (NDL : émail vitrifiable) en poudre impalpable (NDL : Texture du Talc mélange sec de gomme arabique et d’émail grisaille) et parfaitement sèche. Au Moyen d’un soufflet on fait arriver de l’air dans cette caisse, de l’air qui détermine un nuage, lequel se répand uniformément dans la boîte, et vient se déposer régulièrement sur la feuille de la vitre imprimée en mousseline que l’on a glissée lentement dans l’emplacement prévu au fond de la boîte.  La poussière n’adhère pas au verre, elle se dépose tout aussi bien sur le verre que sur le décor précédent. En enlevant le châssis avec précaution, on voit ensuite apparaître les dessins de la dentelle, le tulle uni ou broché.

 

NDL : Il faut imaginer une grande boîte rectangulaire d’une dimension minimum intérieure de 1,5 x 0.90 mètres, (estimation faite à partir des dimensions courantes des plus grands verres à vitres soufflés de l’époque). La hauteur de ce dispositif est indéterminée pour le moment… A l’intérieur on y dispose la vitre imprimée mousseline préalablement décorée au pochoir par brossage (Voir Partie 2) et par-dessus un châssis avec un tulle tendu décoré ou non de motifs brochés (En fait une sorte de tamis). L’étape suivante consiste à injecter de l’air dans la caisse fermée avec l’aide d’un soufflet pour soulever un nuage de poussières d’émail en poudre, qui se dépose ensuite dans les mailles très fines du tulle tendu.

La Machine a poussière de Mr Aubriot

Machine de fabrication de verre Mousseline

Plan d’origine et description.

  • Vue 1 : Coupe verticale face avant
  • Vue 2 : Coupe verticale face arrière
  • Vue 3 : Vue de dessus
  • A : Soufflet Manuel.
  • B : Conduit d’air (Tuyaux)
  • C : Réservoir de l’émail en Poudre
  • D : Trémie (Sorte de grand entonnoir)
  • E : Deuxième trémie à l’intérieur de la précédente (C)
  • F : Partie vide entre les parois des 2 trémies
  • G : Conduits d’échappements du trop-plein d’air.
  • H : Collecteur des poussières entraînées par les conduits (G)
  • I : Boîte de récupération des poussières conduite par l’échappement (G)
  • J : Plancher de la boîte.
  • K : Chambre à poussières
  • L : Rainures guidant la table mobile sur laquelle est déposé le vitrage et le châssis a tulle tendu.
  • M : Trappe de chargement de l’émail.
  • N : Porte de chargement de la table mobile.

Source:  CNUM Conservatoire des Arts et Métiers.

 

 

Artisan Verrier

Christian Fournié est Maître artisan verrier en Métier d'Art installé depuis 1997 et spécialisé dans la reproduction de vitrages décoratifs anciens. Son atelier de gravure sur verre s'appelle "L'atelier du verre mousseline" et se trouve à Beaufort dans la région viticole du Minervois (Sud de la France).