.Pochoir de sablage – L'atelier du verre Mousseline
Fabricant de vitrages anciens

Pochoir de sablage

 

Pochoir de sablage et gravure sur verre en 1895

Premier pochoir de sablage et  sableuse en 1895

 

La première sableuse a été inventée en 1871 par Mr Tilghman au Etats Unis. Une amélioration survint vers 1895 avec une simplification du procédé par un certain M. Mathewson de Scheffield. Il sera commercialisé sous le nom de la Tilghman’s patent Sand Blast Cie limited. Le procédé ne fonctionne plus par aspiration du sable mais par gravité poussé par un jet d’air comprimé remplaçant la vapeur. En cela il se rapproche des sableuses actuelles. Le procédé fonctionne sur les matières dures, le verre, la pierre comme le marbre ou le granit et  les métaux.  Mais il est inefficace sur les matières molles.

 

Un pochoir de sablage photosensible

 

Les pochoirs utilisés étaient très innovants pour l’époque puisqu’on utilisait une gélatine bichromatée, c’est à dire photosensible.  D’après différentes sources il s’agissait de recouvrir le verre de la même manière que les plaques photographiques de l’époque mais avec une épaisseur de gélatine plus importante. L’insolation se faisait au soleil de midi à l’aide d’un négatif calque ou transparent. Le développement se faisait à l’aide d’eau très chaude qui dissolvait les parties non exposées à la lumière. Une fois sèche le verre pouvait être sablé ou gravé. L’enlèvement du pochoir de sablage se faisait par acide sulfurique.

 

Remarques

Il faut quand même noté que les métiers tournant autour du verre à l’époque et aujourd’hui pour certains… ne sont pas des métiers de tout repos cotés santé.

  • La manipulation du Chrome, pour le pochoir de sablage en gélatine photosensible (Cancer)
  • L’ acide sulfurique pour l’enlèvement du pochoir (Brûlures)
  • La silice contenue dans les premiers abrasifs de sablage (Silicose)
  • les émanations d’acide fluorhydrique (le pire de tous) pour la gravure du verre en miroiterie (Maladie Pulmonaire et brûlure)
  • Le plomb pour le vitrail et le verre mousseline (Saturnisme)
  • La chaleur pour le souffleur au canon (Brûlures des voies respiratoires)
  • Les coupures pour le vitrier miroitier et l’ouvrier coupeur en verrerie.

 

Source image et documents: Le CNUM: Conservatoire numérique des Arts et Métiers

Artisan Verrier

Christian Fournié est Maître artisan verrier en Métier d'Art installé depuis 1997 et spécialisé dans la reproduction de vitrages décoratifs anciens. Son atelier de gravure sur verre s'appelle "L'atelier du verre mousseline" et se trouve à Beaufort dans la région viticole du Minervois (Sud de la France).